Plus de résultats
En ce moment
J'ai tant de choses à vous dire

Replay: Abdelkader BENALI raconte Tanger, sa ville de cœur

La perle du Détroit Tanger fascine depuis toujours des artistes du monde entier. Des écrivains, des cinéastes et des artistes-peintres de diverses cultures ont choisi de s’y installer, d’autres y cherchaient l’inspiration et ceux qui reviennent pour s’imprégner de sa culture profonde et de son effervescence créative comme Abdelkader BENALI. L’écrivain maroco-néerlandais a donné rendez-vous à Hanane HARRATH à Tanger, sa ville de cœur,  dans «J’ai tant de choses à vous  dire»… Replay

Pour Abdelkrim BENALI, «Tanger est la plus belle ville du Maroc». D'origine marocaine, cet écrivain, poète et journaliste, est né à Beni Chiker (Région du Rif), avant de s'installer, à l'âge de 4 ans, avec sa famille aux Pays-Bas.

Jusqu’en 1996, année de la publication de son premier roman «Noces à la mer», aux Pays-Bas, la perle du Détroit lui était encore inconnue. Il en apprend l’existence grâce à sa maison d’édition qui lui propose l’œuvre d’Henri Matisse «Paysage vu d’une fenêtre» pour la couverture de son livre.

La vie avant et après Tanger

Deux ans plus tard, il profite de son séjour à Rabat où il étudiait la langue arabe pour visiter Tanger, le temps d’un week-end. Une visite, bien que furtive, marquera ses esprits mais l’engouement pour découvrir les facettes du Maroc a été déclenché par un voyage en couple aux Pays de l’Amérique latine où plusieurs pays lui renvoyaient aux souvenirs de la terre natale, architectures, couleurs…C’est ainsi que le Pérou fut le déclic pour explorer Tanger… La magie opère et les BENALI décident d’y vivre en 1998.

Le Tanger de BENALI, trait d’union culturel entre les continents africain et européen

L’effervescence culturelle de la ville,  éveille la curiosité de l’écrivain pour l’art contemporain marocain et inspirera ses prochains romans. Cette vague de renouveau, lui apporte le recul nécessaire pour refuser de tomber dans l’Orientalisme. Abdelkader contribuera à la création d’une revue littéraire locale qui est déjà vendue à près de 4000 exemplaires aux Pays-Bas, pour faire connaître aux lecteurs hollandais, la nouvelle génération d’écrivains tangérois.

Le grand hommage

Grand amoureux de l’art moderne marocain, Abdelkader BENALI, partage sa passion avec son public hollandais en réalisant des documentaires et des émissions de télévision dans lesquels il montre la richesse culturelle et la diversité du patrimoine marocain.

Des nécropoles phéniciennes aux mythiques arènes de la «Plaza Toro» (Plaza de toros)  en passant par le Grand Socco (Souk D’barra), le café culturel Chérifa à la kasbah et le Musée de la villa Harris, Tanger se dévoile autrement sous le regard plein d’admiration du poète, journaliste et écrivain…

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une