Plus de résultats
En ce moment
Culture

2M mag: Revoir l’Intégrale de l’émission du Lundi 15 Novembre en Replay

2m.ma2m.ma

Au programme : Coup de projecteur sur «Haut et Fort», le film-évènement de Nabil AYOUCH, actuellement en salles, portrait d’ d’Abdessamad BOUYSRAMANE, un artiste-peintre de talent à découvrir. Rencontre avec le couple Ahlam MORSLI et Ouajdi GAGUI,  fondateurs de la troupe de danse contemporaine Col’JAM et enfin  rétrospective du Forum Salam des Arts Contemporains  de Sidi Kacem.

 

Pour ceux qui n'ont pas entendu parler de «Haut et fort», le dernier long-métrage de Nabil AYOUCH qui aborde l’engouement des jeunes, notamment des quartiers populaires, pour le rap et le hip hop. Plus qu’un genre musical, un moyen d’expression, pour une jeunesse en quête de liberté…

2M mag vous propose un premier avant-gout avec l'équipe du film. Anas BASBOUSI, le protagoniste, est d’ailleurs celui qui a inspiré le cinéaste et l’histoire du film autour du projet «Positive School of Hip Hop», une école de la 2e chance, où ce rappeur anime un programme de formation en hip hop, aux centres culturels «Les étoiles».

 

Abdessamad BOUYSRAMANE ne se prédestinait pas spécialement à une carrière artistique. Jusqu’au jour où il tombe malade… Lors de sa longue période de rémission, il se découvre une passion pour les arts plastiques… Un vaste laboratoire qui lui permettra de révéler son talent… en mélangeant des pigments naturels à la terre et au sable… Le résultat est surprenant ; des œuvres d’art contemporain rehaussées par la calligraphie et une multitude de techniques dont il nous parle dans son atelier à Casablanca.

Elle est comédienne et a plusieurs cordes à son arc. Salima BENMOUMEN a gardé son âme d’enfant. Elle nous dévoile le contenu de sa «Boîte à merveilles» : où elle garde précieusement ses souvenirs les plus chers et ses petits gadgets…

Pour les amoureux de danse contemporaine, Monsef SAKHI a rencontré le couple de chorégraphes, Ahlam MORSLI et Ouajdi GAGUI. Fondateurs de la compagnie Col ’JAM, pour former des jeunes danseurs professionnels. Suite au succès de leur formation, ils ont décidé de créer le Festival des rencontres chorégraphiques de Casablanca qui a bouclé son 7e anniversaire cette année en octobre.

Une petite pause poétique

Pour sa chronique, le coup de cœur de la journaliste Ghizlane TAÏBI est "Mawtini" (Ma patrie), un des chefs d’œuvres de la poésie arabe écrit par le célèbre  poète palestinien Ibrahim TOUQAN en 1934. Composé par le musicien le musicien libanais Mohamed FLEYFEL, ce chant patriotique a été adopté par l’Irak comme hymne national.

Direction Sidi Kacem pour une rétrospective du Forum Salam des Arts Contemporains  qui s’est déroulé du 3 au 6 novembre. Un évènement culturel pour promouvoir les valeurs de tolérance et de coexistence et encourager les talents émergents de la région.

Dans les archives de la Chaîne, la rubrique «Nostalgie» vous propose un extrait de l’entretien de Feu Mohamed CHOUKRI, auteur du best-seller «le pain nu», accordé en 2001 à l’émission culturelle "Namadij".

 

Les contenus liés

Les articles à la une