Plus de résultats
En ce moment
Vaccination anticovid à jeun, quels risques ? (Interview)
Vaccination anti COVID-19

Vaccination anticovid à jeun, quels risques ? (Interview)

Modifié le

L’opération de vaccination nationale anticovid se poursuit. Un total de 4.449 047 personnes ont été vaccinées (dose 1) à ce jour et 4.103.257 personnes se sont vues administrer la deuxième injection du vaccin, depuis le démarrage des deuxièmes inoculations, vendredi 19 février 2021. Mais à l’approche du mois sacré de ramadan, plusieurs questions se posent autour de la vaccination, ses risques et son efficacité chez les patients étant à jeun. Pour plus de précisions sur ce sujet, voici l’avis du médecin biologiste Zakaria Jaouhari, qui a bien voulu répondre à nos questions. Interview.

 

La vaccination anticovid à jeun est-elle recommandée ?

La vaccination est toujours recommandée vu la pandémie et les circonstances actuelles. La vaccination permet de lutter contre les cas graves et critiques et joue un rôle primordial dans la prévention contre la maladie en général.

Le vaccin a prouvé son efficacité, les membres du Comité National Scientifique (adhoc pour l'élaboration de la stratégie vaccinale contre le Sars-Cov-2) 100% marocains ont été les premiers à se faire vacciner. On ne peut pas mettre en danger la santé des citoyens. On est fier du travail de notre comité scientifique, des chercheurs, des médecins, des professeurs, des pharmaciens...

A jeun ou pas, est-ce que le vaccin a toujours les mêmes effets ?

Tout a fait, le vaccin a exactement le même effet. En plus à jeun, le vaccin ne va pas solliciter l’estomac et les enzymes corporelles et donc le risque de réactions allergiques devient encore plus faible.

Par contre si y a un patient prédisposé à une allergie ou souffre d’une rhinite allergique, il faut aviser le médecin pour que des mesures de précaution supplémentaires soient prises.

Quels sont les effets secondaires probables que le patient peut ressentir en se faisant vacciner à jeun ?

En général, c’est du cas par cas. Chez certains patients, aucun effet indésirable n’a été signalé après l’injection du vaccin, d’autres ont senti une irritation ou une rougeur au niveau de la zone d’injections.

Après il faut savoir que le jeûne n’a rien à voir avec les effets indésirables. Il se peut, toutefois, que le patient éprouve une petite fatigue (...) comme c’est le cas pour certaines maladies.

Peut-on rassurer les citoyens suite à la polémique entourant le vaccin d’AstraZeneca ?

Le vaccin a prouvé son efficacité et nous avons un comité médical scientifique 100% marocains qui veille sur l’opération de vaccination et ses membres ont été les premiers à se faire vacciner avec le sérum d'AstraZeneca et celui de Sinopharm. On ne peut pas jouer avec la santé des citoyens. 

Scientifiquement parlant, la pilule contraceptive et la période de grossesse sont plus thrombogènes que le vaccin et on n’en parle jamais. Pourtant, l’incidence des accidents thromboemboliques pour le vaccin d’AstraZeneca est faible par rapport à la pilule ou à la période de grossesse ou même chez les personnes restées alitées longtemps.

 

Les contenus liés

Les articles à la une