Plus de résultats
En ce moment
Tourisme rural et écotourisme : Des programmes prioritaires conclus dans 4 régi…
Economie

Tourisme rural et écotourisme : Des programmes prioritaires conclus dans 4 régions (SMIT)

2M.ma2M.ma

A l'heure où la relance de l'activité touristique et de la diversification de son offre fait office de priorité, l'écotourisme et le tourisme rural s'affichent comme des segments à fort potentiel de croissance, car à forte valeur ajoutée et plus adaptée aux attentes actuelles des touristes du monde entier. C'est dans cette logique que la Société Marocaine d'Ingénierie Touristique (SMIT) s'est attelée à l'enrichissement de l'offre en la matière.

Au Maroc, le tourisme rural vise à créer une expérience touristique rurale thématisée, basée sur les spécificités des ressources locales. Pour cela, la SMIT intervient au niveau de "l’ingénierie touristique" qui permet la valorisation des principales particularités des différents territoires à travers des programmes d’investissement.

Ces études ont permis d’agencer une multitude de clusters qui seront concrétisés par des actions de valorisation. "A cet effet, Un budget global de plus de 500 MDH a été engagé pour le financement du tourisme rural, dont un budget de 65 MDH est porté par la SMIT dans le cadre de conventions avec les Régions et d’autres partenaires", indique la société dans un communiqué.

Ainsi, des programmes spécifiques ont été conclus dans ce sens au niveau des 4 régions prioritaires que sont Laayoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Eddahab, Guelmim-Oued Noun et Béni Mellal-Khénifra, avec l'objectif de conforter le positionnement "Nature & Désert" des régions et Provinces du Sud, et aussi le positionnement de la région Béni Mellal-Khénifra, porte-drapeau du tourisme rural national, poursuit la SMIT.

L'amélioration de "l'expérience visiteur" au cœur de l'offre

L’intervention de la SMIT permet ainsi de disposer d’une approche de développement de produits écotouristiques à mettre en place par les collectivités territoriales à savoir: la thématisation des circuits, la mise en valeur des ressources et la valorisation des écosystèmes afin d’améliorer l’expérience touristique des visiteurs.

 

 

La valorisation touristique des parcs nationaux au Maroc, signée dernièrement entre le Département des Eaux et Forêts et la SMIT, concrétise ce positionnement afin de répondre à la demande actuelle en termes d’écotourisme et de tourisme rural, de nature et d’aventure. L’objectif est de promouvoir dans ces parcs dans une logique de découverte des patrimoines naturels et culturels, et de partage d’expériences et des savoir-faire locaux, ainsi que l'encouragement d'un "tourisme d’aventure" autour des sports et activités physiques. A cet effets, des orientations stratégiques ont été définies, à savoir le développement d'une offre d'animation riche et diversifiée, la mise en réseau de différents clusters d'attractivité touristique ou encore faire des parcs nationaux une marque forte (marque Parcs Maroc), explique la SMIT.

En matière de retombées économiques, cette approche vise à valoriser le patrimoine naturel des parcs dans une logique de mise en réseau, d’émergence de nouvelles filières, de développement de circuits-courts et de routes territoriales qui réunissent les acteurs touristiques, environnementaux, agricoles, artisanaux... Il s'agit surtout de construire des offres de tourisme de nature porteuses de sens, basées sur la rencontre avec un territoire unique qu’est le parc national, est-il aussi expliqué. 

 

Les contenus liés

Les articles à la une