Plus de résultats
En ce moment
Tanger: Lancement du Protocole territorial de prise en charge des femmes victim…
Femmes

Tanger: Lancement du Protocole territorial de prise en charge des femmes victimes de violences

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
Modifié le

La présidence du Ministère public a lancé, lundi 15 mars à Tanger, le Protocole territorial de prise en charge des femmes victimes de violences, dans le cadre de la mise en oeuvre des engagements de la Déclaration de Marrakech pour mettre fin à la violence contre les femmes, signée le 8 Mars 2020 lors d'une cérémonie présidée par SAR la Princesse Lalla Meryem, présidente de l'Union Nationale des Femmes du Maroc (UNFM).

Le protocole a été lancé lors d'une rencontre tenue en présence notamment du procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du Ministère public, Mohammed Abdennabaoui, la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l'Egalité et de la Famille, Jamila El Moussali, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, la coordinatrice générale de la Déclaration de Marrakech, Amina Oufroukhi, le Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, le gouverneur de la province de Fahs-Anjra, Abdelkhalek Marzouki et la présidente du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fatima El Hassani.

S’exprimant à cette occasion, Mme Oufroukhi, a fait savoir que le lancement de ce protocole intervient dans le cadre de la mise en oeuvre des engagements de la Déclaration de Marrakech pour mettre fin à la violence contre les femmes, signée le 8 Mars 2020 lors d’une cérémonie présidée par SAR La Princesse Lalla Meryem, présidente de l'Union Nationale des Femmes du Maroc (UNFM).

Elle a précisé que le lancement du protocole intervient également en application des orientations éclairées de SAR la Princesse Lalla Meryem, visant à donner une véritable dynamique aux efforts déployés pour rendre justice aux femmes victimes de violence, selon une vision participative au niveau territorial.

Pour sa part , M. Abdennabaoui a indiqué que parmi les engagements de la Déclaration de Marrakech pour mettre fin à la violence contre les femmes figure l’élaboration d’un protocole territorial au niveau régional et local pour renforcer la prise en charge des femmes victimes de violence, coordonné par la présidence du Ministère public, notant que l’ensemble des parties signataires adhèrent à sa mise en oeuvre conformément aux pouvoirs juridiques qui leurs sont conférés par la loi n°103-13, relative à la lutte contre les violences faites aux femmes.

M. Abdennabaoui a, dans ce sens, salué l’élaboration du protocole en partenariat et en coordination avec le ministère de la Santé et le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l'Egalité et de la Famille, appelant les procureurs généraux du Roi et les procureurs du Roi dans la région à mettre en oeuvre les dispositions du protocole avec le soin, la rapidité et la fermeté que requiert la situation des femmes victimes de violence, tout en veillant à leur sécurité et à mettre fin à la violence qu’elles subissent, elles et leurs enfants si elles en ont.

De son côté, Mme El Moussali a mis en avant l’importance de ce protocole, qui permet une convergence et une coordination entre les différents intervenants, précisant que le ministère de la Solidarité joue un rôle important dans ce protocole, en garantissant des espaces multifonctionnels pour les femmes victimes de violences.

"Au niveau national, nous avons aménagé un total de 65 espaces multifonctionnels pour les femmes victimes de violences", a ajouté la ministre, faisant savoir qu’une convention liant le ministère de la Solidarité et l’Entraide nationale permettra de porter le nombre de ces espaces à 85, et ce compte tenu de leur importance dans l’écoute, l’orientation, l’accompagnement et la prise en charge des femmes victimes de violences.

Quant à M. Ait Taleb, il a fait savoir que le ministère de la Santé oeuvre avec sérieux et responsabilité pour améliorer la qualité des prestations médicales fournies aux femmes victimes de violences, de manière à répondre à leurs besoins et conformément aux normes internationales en matière de services de protection et de prise en charge.

Il a, dans ce sens, tenu à exprimer la détermination et l’engagement total du ministère de la Santé, et la mobilisation de l’ensemble des outils du système de la santé, aux côtés de tous les partenaires, afin de lutter et mettre fin aux violences faites aux femmes.

La réunion, à laquelle ont également pris part des responsables de la justice et des représentants des secteurs publics concernés par la prise en charge des femmes victimes de violences dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a également été marquée par la projection d’une vidéo présentant le protocole et comprenant des témoignages de femmes victimes de violences.

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une