Plus de résultats
En ce moment
Signature d'un mémorandum d’entente entre le Ministère du Tourisme, l'ONMT, la …
Tourisme

Signature d'un mémorandum d’entente entre le Ministère du Tourisme, l'ONMT, la SMIT et le Groupe Med

2M.ma2M.ma

Un mémorandum d’entente a été signé ce lundi 19 octobre à Marrakech entre le ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et de l’Economie Sociale, l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) et le Groupe Club Med.

Selon un communiqué du ministère, ce memorandum vise à acter les projets de développement du Club Med et de ses partenaires investisseurs et à définir l’accompagnement qui sera mis en œuvre par le Département en charge du Tourisme et ses entités sous tutelle afin de permettre la concrétisation de ces projets.

Dans ce cadre, le Club Med, opérateur touristique d’envergure international et ses partenaires investisseurs, notamment la Caisse de Dépôt et de Gestion à travers sa branche touristique MADAEF, renouvellent leur confiance dans la destination Maroc et entendent étendre leur présence à travers de nouveaux projets de développement ainsi qu’un large programme de rénovation des unités existantes.

Aussi, ce mémorandum d’entente concerne trois projets à savoir la rénovation du club de Yasmina à Tétouan, le développement d’un nouveau village dans la station touristique Mogador à Essaouira et l’extension et la rénovation du village de Marrakech, ajoute-t-on de meme source précisant que ces projet permettront la création de plus de 600 emplois directs pour un investissement global d’environ 1,3 Milliards de dirhams.

Dans un contexte marqué par la crise sanitaire liée à la propagation de la Covid-19, les projets envisagés aujourd’hui par le Club Med et ses partenaires investisseurs témoignent de la confiance que continuent d’accorder les investisseurs et les opérateurs internationaux à la destination Maroc.

Ces projets, en phase de lancement, sont le signe de l’attrait et de la compétitivité du Maroc en termes d’environnement des affaires ainsi que de la confiance que continuent d’avoir les investisseurs pour le Maroc en général, et pour le secteur du tourisme en particulier, conclut le communiqué.

Les contenus liés

Les articles à la une