Plus de résultats
En ce moment
Sénégal : le Maroc participe aux ateliers sur le Pacte Mondial pour les migrati…
Maroc

Sénégal : le Maroc participe aux ateliers sur le Pacte Mondial pour les migrations en Afrique

DR
2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Les travaux des ateliers, tenus sous le thème "La mise en œuvre du Pacte Mondial pour les migrations 2018 en Afrique: Le cas du Sénégal", ont débuté, mercredi matin à Dakar, avec la participation de quatre pays africains, dont le Maroc.

Le Maroc est représenté à cette rencontre par MM. Abderrazzak Laassel, Ambassadeur, Directeur du Maghreb, de l'Union du Maghreb arabe et de l'Union africaine, au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et Marocains résidant à l'étranger et Ahmed Skim, Directeur des affaires de la migration, au Ministère délégué chargé des marocains résidant à l'étranger.

Participent également à ces ateliers les expertes marocaines, Mmes Naima El Madani et Yousra Abourabi, consultantes à la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), ainsi que des experts du Sénégal, du Mali et de Côte d'Ivoire.

Lors de la cérémonie d'ouverture de cette rencontre, l'expérience du Royaume du Maroc en matière de gestion de la migration et l'adoption à Marrakech en 2018 du Pacte mondial pour les migrations ont été hautement saluées par M. Christian Assogba, Ambassadeur directeur de cabinet du secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères chargés des sénégalais de l'extérieur, et M. Khaled Hussein, Chef de section du Bureau pour l'Afrique du Nord de la CEA, qui a mis en exergue notamment les bons progrès réalisés par le Royaume en la matière.

Cette rencontre, qui regroupe durant deux jours les représentants de quatre des six pays concernés par le Programme à savoir le Sénégal, le Maroc, le Mali et la Côte d'Ivoire, vise à présenter le rapport d'analyse de l’étude portant sur les statistiques migratoires réalisées par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique au Sénégal avec le soutien du Ministère des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur et à présenter aussi le rapport d’analyse de l’étude portant sur la reconnaissance des compétences des migrants au Sénégal réalisée par la CEA.

Ces ateliers, initiés par la CEA et le ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, ont pour but également de présenter les réalisations qui ont eu lieu dans le cadre du programme mené par la CEA au Maroc et au Mali et de permettre aux quatre pays d’échanger leurs bonnes pratiques en matière de gestion de la question migratoire et autour de l’implémentation du programme dans leurs pays respectifs.

Le programme de la rencontre de Dakar comprend cinq sessions portant sur des présentations des rapports d'analyses de l'étude sur les statistiques migratoires , sur la reconnaissance des compétences et l'état d'avancement de réalisation des études, une séance sur les politiques et stratégies migratoires pour une gouvernance humaniste de la migration et une autre sur l’harmonisation des statistiques migratoires, réalisations et voies d’amélioration.

Le Pacte Mondial pour des Migrations sûres, ordonnées et régulières, adopté au Maroc en décembre 2018, invite les commissions régionales à apporter leur soutien aux États membres dans l'examen, le suivi et la mise en œuvre du Pacte.

Il comprend 23 objectifs avec pour chacun un catalogue d’actions possibles, comme rendre les filières de migration accessibles et plus souples, faciliter l’accès aux procédures de regroupement familial des migrants et réduire les délais de traitement des demandes de permis pour les autorisations de travail ordinaires.
 

Les contenus liés

Les articles à la une