Plus de résultats
En ce moment
Santé : Pourquoi une surdose de vitamine D peut être dangereuse ? (Interview)
Conseils santé

Santé : Pourquoi une surdose de vitamine D peut être dangereuse ? (Interview)

Durant la saison hivernale les infections se multiplient. Il est donc recommandé de booster ses défenses immunitaires. Parmi les substances qui aident à renfoncer le système immunitaire, selon des experts, on retrouve la vitamine D.  Cette molécule a de nombreux effets sur le corps, d’une part elle  augmente les concentrations de calcium et phosphore dans le sang et favorise la minéralisation des os, et d’autre part elle renforce notre système immunitaire, estime-t-on, soulignant, toutefois, qu'un excès en cette vitamine s’avère dangereux. Quels sont les symptômes du surdosage en vitamine D ? Quels sont les risques chez l'enfant et chez la femme enceinte?  Et comment peut-on éviter ce surdosage ?  Voici les précisions du Dr Moussayer Khadija, spécialiste en médecine interne et en gériatrie et présidente de l’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (Ammais). Interview. 

Quels sont les symptômes d'un surdosage en vitamine D ?

La vitamine D fait partie, en effet, de ces vitamines qui ne s’éliminent pas dans les urines, mais restent stockées dans les graisses. Les principaux symptômes de l'intoxication par la vitamine D sont alors liés à une augmentation du taux du calcium dans le sang induite par cet excès de vitamine D. Une anorexie, des nausées et des vomissements peuvent se développer et sont souvent suivis d’urines très fréquentes (polyurie), d'une soif intense (polydipsie), d'une fatigue, d'une nervosité, de démangeaisons et finalement d'une insuffisance rénale.  Des dépôts de calcium (calcifications) en particulier dans les reins sont susceptibles d’apparaître. Les principaux risques enfin sont cardiaques : lorsque le taux de calcium est élevé, le cœur ne peut plus en effet se contracter de façon satisfaisante.

À partir de quelle dose peut-on détecter un excès en cette molécule ?

La vitamine D s’accumule dans l’organisme : un excès d’apport peut avoir de graves conséquences qui persisteront plusieurs semaines après l’arrêt de la prise de cette vitamine. Néanmoins, les cas d'intoxication sont exceptionnels et correspondent à la prise de doses extrêmement élevées de vitamine D.

Ces effets indésirables apparaissent quand l'apport quotidien dépasse 50 000 UI (sachant qu’une Unité Internationale -UI- est l'équivalent biologique de 0,025 μg de vitamine D) . Surviennent alors des troubles du rythme cardiaque, ainsi que des dépôts de calcium dans les vaisseaux sanguins, le cœur et les poumons. De graves troubles rénaux peuvent également s’ensuivre et mettre la vie en danger.

 

 

Quels conseils pour limiter les risques liés à l'excès de vitamine D chez l'enfant et la femme enceinte, en particulier ?

Un excès en vitamine D peut avoir de graves conséquences sur la santé générale des enfants et même menacer la vie des nourrissons. Pour limiter les risques, il vaut mieux s’en tenir à la prise de vitamine D, comme médicament, uniquement après une prescription par un médecin. Il ne faut pas non plus multiplier jusqu’à l’excès les produits contenants de la vitamine D.

La femme enceinte doit prendre une dose de vitamine D pour la bonne minéralisation des os du fœtus. Le risque d’une carence en vitamine D est beaucoup plus important en cas de grossesse multiple (plusieurs grossesses de suite). Un troisième enfant aura plus facilement un risque de carence qu'un premier enfant.

Alors, comment peut-on éviter un surdosage ?

Une carence en vitamine D est très fréquente... Pour éviter tout surdosage, avant de prendre de la vitamine D, un dosage sanguin s’impose pour déterminer si une complémentation est nécessaire et quelle est la dose à prendre.

Aux doses recommandées, il n’y a pas d’effet indésirable. Une hypercalcémie, ou une hypercalciurie (excès de calcium dans les urines), n’apparaît pas avant des doses de 10 000 UI/jour pour un adulte et 1 800 UI par jour pour un enfant. Si vous devez réaliser une prise de sang pour un bilan sanguin, la toxicité peut apparaître lorsque la concentration en 25OHD est supérieure à 150 ng/ml.

 

 

 

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une