Plus de résultats
En ce moment
"Salle de classe de la pandémie", exposition de l'UNICEF à New York pour précon…
Expositions

"Salle de classe de la pandémie", exposition de l'UNICEF à New York pour préconiser la réouverture des écoles

2M.ma2M.ma
Modifié le

Pour attirer l’attention sur la situation d’urgence en matière d’éducation et sensibiliser à la nécessité, pour les gouvernements, de garder les écoles ouvertes, ou de leur accorder la priorité dans les plans de réouverture, l’UNICEF a inauguré, au siège de l’ONU à New York, une exposition intitulée la « Salle de classe de la pandémie ».

L’exposition est sous la forme d’une maquette de salle de classe composée de 168 pupitres vides, représentant chacun 1 million d’enfants vivant dans les pays où les écoles sont fermées depuis près d’un an, un poignant rappel des salles de classe restées fermées aux quatre coins du monde.

« Cette salle de classe représente les millions de lieux d’apprentissage qui restent vides – beaucoup depuis presque une année entière. Au dos de chaque chaise vide se trouve un sac à dos vide - qui incarne la mise en suspens du potentiel d’un enfant », a expliqué Henrietta Fore, la Directrice exécutive du Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF).

« Nous ne voulons pas que les portes closes et les bâtiments fermés masquent le fait que l’avenir de nos enfants est indéfiniment mis en mode "pause". Cette installation est un message aux gouvernements: nous devons accorder la priorité à la réouverture des écoles et nous devons tout faire pour qu’elles rouvrent en meilleur état qu’avant», a-t-elle dit.

Les mesures de confinements liées à la pandémie de Covid-19 ont forcé des fermetures d’écoles à travers le monde, impactant plus de 168 millions d’enfants depuis presque une année, selon l’UNICEF.

De plus, quelque 214 millions d’enfants de par le monde, soit un enfant sur 7, ont manqué plus des trois quarts de leur scolarité en présentiel depuis le début de la pandémie l’année dernière.

 



A mesure que les élèves reprennent le chemin de l’école, ils auront besoin d’un appui pour se réadapter et combler leur retard en matière d’apprentissage, fait savoir l’agence onusienne, soulignant que les plans de réouverture des écoles doivent prévoir des mesures de rattrapage de l’apprentissage perdu.

Par conséquent, l’UNICEF demande instamment aux gouvernements de privilégier les besoins uniques de chaque élève, grâce à des services complets de rattrapage, de santé et de nutrition et des mesures de santé mentale et de protection en milieu scolaire visant à favoriser le développement et le bien-être des enfants et des adolescents.

Le Cadre pour la réouverture des écoles de l’UNICEF, publié conjointement avec l'UNESCO, le HCR, le PAM et la Banque mondiale, propose aux autorités nationales et locales des conseils pratiques pour relancer l'éducation.

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une