Plus de résultats
En ce moment
Rabat: Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien
Société

Rabat: Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Un sit-in de solidarité avec le peuple palestinien a été observé, samedi 15 mai à Rabat, suite aux agressions israéliennes qui prennent de l'ampleur dans les territoires palestiniens, en particulier à Al-Qods Al-Charif, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie occupée.

Les participants à ce sit-in, organisé à l'initiative d'acteurs politiques, associatifs et des droits de l'homme, ont scandé, à cette occasion, des slogans appelant à l'arrêt immédiat des exactions israéliennes contre la ville sainte, et des agressions continues dans la bande de Gaza et en Cisjordanie occupée.

Ils ont aussi exhorté la communauté internationale à exercer des pressions sur Israël en vue de respecter les résolutions de la communauté internationale et de mettre fin à ses exactions contre le peuple palestinien.

Les participants à ce sit-in ont, en outre, réaffirmé la solidarité constante et immuable du peuple marocain avec le peuple palestinien et son soutien permanent pour la défense de ses droits légitimes, dont l'établissement d'un Etat palestinien avec Jérusalem Est pour capitale.

Pour rappel, le Maroc a entamé, ce samedi soir, l'acheminement de l'aide humanitaire d’urgence, envoyée sur Très Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods,  au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.


Cette aide humanitaire, constituée de 40 tonnes, est composée de produits alimentaires de première nécessité, de médicaments de soins d’urgence et de couvertures. Elle est acheminée par des avions des Forces Armées Royales.

De même, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger avait indiqué que le Royaume du Maroc a suivi avec "profonde inquiétude" les violents incidents survenus à Al Qods acharif et dans la mosquée Al Aqsa.

Dans un communiqué, le ministère avait affirmé que "le Maroc dont le Souverain SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, préside le Comité Al Qods, considère ces violations comme un acte inadmissible et susceptible d’attiser les tensions".

Les contenus liés

Les articles à la une