Plus de résultats
En ce moment
Quelque 80.000 enfants ont été déplacés en raison des explosions de Beyrouth, s…
Enfance

Quelque 80.000 enfants ont été déplacés en raison des explosions de Beyrouth, selon l'UNICEF

Modifié le

Les explosions survenues mardi 4 août à Beyrouth ont causé d’énormes pertes en vie humaines et des dégâts matériels importants. En plus des 154 morts et 5000 blessés, quelque 80 000 enfants ont été déplacés, selon les estimations de l’UNICEF.

Selon l’Organisme onusien, de nombreux rapports font état d’enfants séparés des membres de leur famille, dont certains sont toujours portés disparus et au moins 12 établissements de soins de santé primaire et maternelle à Beyrouth ont été endommagés, affectant les services de près de 120 000 personnes.

Un hôpital pour enfants dans la région de Karantina, qui disposait d'une unité spécialisée traitant les nouveau-nés critiques, a également été détruit et les autres hôpitaux opérationnels sont surchargés et épuisés en fournitures médicales essentielles, déplore l’UNICEF.

Toujours selon l’UNICEF, les explosions de mardi soir ont provoqué la destruction de dix conteneurs stockés par le ministère de la Santé publique avec des équipements de protection individuelle et de cinq des sept chambres froides à vaccins, ce qui a affecté les programmes de vaccination critiques.

De nombreuses écoles ont aussi signalé des dommages à Beyrouth et dans les environs. L’évaluation de ces dommages est toujours en cours précise l’UNICEF qui affirme avoir besoin de 4,4 millions de dollars américains pour répondre à ces immenses besoins immédiats.

Les contenus liés

Les articles à la une