Plus de résultats
En ce moment
Ouverture à Paris de la 41ème Conférence Générale de l'UNESCO avec la participa…
UNESCO

Ouverture à Paris de la 41ème Conférence Générale de l'UNESCO avec la participation du Maroc

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Les travaux de la 41ème Conférence Générale de l'Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture se sont ouverts, mardi 9 novembre à Paris, avec la participation de 193 pays membres de l’agence onusienne dont le Maroc.

Le Royaume, qui préside le groupe des pays arabes, est représenté à cet événement qui se poursuit jusqu'au 24 novembre, avec une délégation importante conduite par le ministre de l’Éducation Nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa.

Plusieurs décisions importantes sont attendues lors de cette Conférence Générale sur des enjeux liés à la préservation du patrimoine, de l’environnement et de l’éducation.

Elle sera marquée notamment par l’élection des membres du Conseil exécutif et l’élection du Directeur général. Le conseil exécutif de l'UNESCO avait massivement approuvé en octobre dernier la reconduction à la tête de l'institution de Mme Audrey Azoulay.

 



Par la même occasion, un rapport baptisé "Repenser nos futurs ensemble : un nouveau contrat social pour l’éducation" sera lancé officiellement.

Ce texte, le troisième d'une série de rapports mondiaux de l'UNESCO sur le futur de l'éducation, dessine l’avenir de l’éducation dans le monde à l'horizon 2050. Il sera dévoilé mercredi par la Directrice générale de l’Unesco.

La présentation de ce rapport sera suivie de la Réunion mondiale sur l'éducation, co-présidée par l’UNESCO et la France, et réunira des chefs d'État, plus de quarante ministres de l’éducation et des représentants d’organisations internationales.

Les participants débattront ensemble de la relance de l’Éducation après la pandémie de Covid-19 ainsi que des moyens d’accroître durablement les investissements dans l’éducation.

Ce segment de haut niveau, qui vise à créer un élan politique mondial pour rehausser le profil de l'éducation et son impératif d'investissement, adoptera la "Déclaration de Paris" pour renouveler l'engagement des dirigeants nationaux et internationaux à investir dans l'éducation - au niveau national et international - et à accélérer les progrès vers l'Objectif de développement durable 4 (éducation de qualité).

La réunion sera marquée aussi par le lancement officiel du Comité directeur de haut niveau de l'ODD 4, un mécanisme de coopération mondiale renouvelé jouera un rôle central dans le suivi des progrès des États membres et des contributions des acteurs internationaux, et recommandera des actions prioritaires pour l'éducation.
 

Les contenus liés

Les articles à la une