Plus de résultats
En ce moment
ONU: Le Maroc appelle à la prompte entrée en vigueur du Traité d'interdiction c…
ONU

ONU: Le Maroc appelle à la prompte entrée en vigueur du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires

2M.ma avec Map2M.ma avec Map

Le Maroc a lancé un appel à la prompte entrée en vigueur du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), à l’occasion d’une réunion de haut niveau pour la commémoration et la promotion de la « Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires», tenue à New York, en marge de la réunion annuelle de l’Assemblée générale des Nations Unies.

«En tant qu’acteur engagé en faveur de la paix sur la scène régionale et internationale, le Maroc a constamment déployé des efforts en vue de la promotion de l’entrée en vigueur et l’universalité du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires, et contribue activement aux travaux des instances de sa Commission préparatoire et au renforcement de ses relations de coopération avec le Secrétariat Technique Provisoire du TICEN.

 Le Maroc lance un franc appel à la prompte entrée en vigueur du TICEN, en cette année marquant le 25e anniversaire de l’ouverture de ce Traité à la signature », a indiqué l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale lors de cette réunion qui a eu lieu lundi avec la participation du président de l’Assemblée générale et du Secrétaire général de l’ONU et des représentants des Etats membres.

Tout en relevant « l’urgence et la nécessité » de focaliser l’attention sur la menace que représentent encore les armes nucléaires pour la paix et la sécurité internationales, M. Hilale a rappelé que le Maroc, convaincu que les armes nucléaires ne sont ni une garantie de sécurité, ni une assurance de stabilité sur les plans régional et international, a fait du désarmement et de la non-prolifération « un choix stratégique » en contribuant à tous les efforts et initiatives qui servent cette finalité, et ce, en droite ligne avec son engagement en faveur de la paix et de la sécurité internationales et son attachement au principe de règlement pacifique des différends.

Aussi, le Royaume saisit-il l’occasion de cette réunion de haut niveau, a ajouté l’ambassadeur, pour réaffirmer son ferme attachement au Traité sur la non-prolifération qui constitue la pierre angulaire du régime global de désarmement et de non-prolifération et qui a célébré le 50e anniversaire de son entrée en vigueur, l’an dernier.

« La détérioration de la sécurité internationale, l’exacerbation de la menace terroriste, le développement et la sophistication des armes et programmes nucléaires rappelle la communauté internationale à l’impératif d’œuvrer sans relâche pour parvenir au désarmement nucléaire et à l’élimination complète et irréversible des armes nucléaires », a en outre plaidé M. Hilale.

Et d’assurer que le Maroc, fidèle à son engagement envers le désarmement et la non-prolifération, s’engage à continuer d’œuvrer pour la réalisation des objectifs énoncés par tous les instruments juridiques internationaux et à poursuivre sa contribution à leur concrétisation, dans un esprit de solidarité et de de responsabilité pour parvenir à un désarmement nucléaire irréversible, transparent et vérifiable.

A cet égard, le Maroc se félicite, qu’après plusieurs délais, la 10e Conférence de Révision du TNP se tiendra dans quelques mois, à New York (en janvier 2022), a-t-il relevé, soulignant que le Royaume se félicite, également, de la tenue, réussie, de la 1ere Conférence pour la création d’une Zone exempte d’armes nucléaires et autres armes de destruction massive au Moyen-Orient, en novembre 2019, sous la présidence de la Jordanie. De même qu’il exprime son plein soutien au Koweït, président de la 2e session de cette Conférence, prévue du 23 novembre au 3 décembre 2021 à New York.

M. Hilale a, par ailleurs, souligné que l'adoption du Traité sur l'interdiction des armes nucléaires (TIAN) en 2017 a constitué « un pas majeur » dans l’évolution du régime de désarmement et de non-prolifération international.

Animé par ses engagements en faveur du désarmement, le Maroc a participé activement, a-t-il rappelé, en tant que vice-président représentant l’Afrique, à la Conférence des Nations Unies sur la négociation du TIAN et a été parmi les premiers pays ayant voté en faveur de ce Traité, ajoutant que le Royaume se félicite aujourd’hui que le soutien politique dont jouit ce Traité a permis son entrée en vigueur rapide l’inscrivant ainsi en tant qu’instrument complétant et renforçant le Traité sur la Non-prolifération (TNP).

Le Maroc a en outre ratifié le Traité de Pélindaba instituant une Zone exempte d'armes nucléaires en Afrique, conformément à son attachement à la paix et à la sécurité au niveau régional et international, et en vue de contribuer aux efforts de renforcement des garanties de l’Agence internationale de l’énergie atomique.

 

Les contenus liés

Les articles à la une