Plus de résultats
En ce moment
OMS /Pfizer-BioNtech: Accord pour fournir 40 millions de doses de vaccins aux p…
Vaccination anti COVID-19

OMS /Pfizer-BioNtech: Accord pour fournir 40 millions de doses de vaccins aux pays en développement

2M.ma2M.ma

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et Pfizer-BioNTech ont annoncé vendredi un accord qui doit permettre de fournir 40 millions de doses du vaccin anti-Covid-19 du géant pharmaceutique aux pays défavorisés, à travers le système Covax.

D’après la même source, le système Covax, qui a pour but de permettre une distribution équitable des vaccins anti-Covid, estime pouvoir débuter la distribution de vaccins aux pays précités d'ici la fin février.

Les doses du vaccin Pfizer-BioNTech seront fournies "à prix coûtant" et devraient être livrées au cours du premier trimestre, a indiqué le patron de Pfizer, Albert Bourla, au cours d'un point de presse avec l'OMS et l'Alliance pour les vaccins (Gavi), précisant qu'il s'agit là d'un "premier" lot.
Un accord de livraison devrait être conclu par les parties, ont-elles souligné dans un communiqué.

A souligner que Covax a également exercé une option avec le fabricant indien de vaccins Serum Institute of India (SII) pour 100 millions de doses du vaccin développé AstraZeneca/Oxford. 


D’après un communiqué commun de l'OMS et de l'Alliance pour les vaccins (Gavi), la majorité de ces doses doit être livrée au courant du premier trimestre. Mais auparavant l'OMS doit donner son homologation d'urgence à ce vaccin et ce fabricant, aux alentours de la mi-février.


Quelque 50 millions de doses supplémentaires du vaccin AstraZeneca/Oxford, qui avaient déjà fait l'objet d'un accord, devraient venir s'y ajouter également le mois prochain.


"Ce jour marque une nouvelle étape clé pour Covax", a déclaré le docteur Seth Berkley, patron de Gavi, qui est en charge des commandes et livraisons des vaccins au sein de Covax.

Si les accords et homologations encore nécessaires sont accordés, "nous prévoyons de commencer les livraisons de vaccins anti-Covid-19 d'ici la fin février", a-t-il ajouté.

Et de souligner que la distribution rapide et équitable des vaccins n'est pas seulement un impératif moral c'est aussi un impératif de sécurité sanitaire, stratégique et économique.

Le système Covax, piloté par l'OMS, Gavi et aussi la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), vise à fournir d'ici fin 2021 des vaccins anti-Covid à au moins 20% de la population des pays participants, mais il comporte surtout un mécanisme de financement qui permet aux 92 pays défavorisés qui y participent d'avoir accès aux précieuses doses.  

Les contenus liés

Les articles à la une