Plus de résultats
En ce moment
OMS : Covax espère obtenir 250 millions de doses en six à huit semaines
Santé

OMS : Covax espère obtenir 250 millions de doses en six à huit semaines

2M.ma avec agences2M.ma avec agences

Le système Covax s'attend à recevoir 250 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 fournies par les donateurs au cours des six à huit prochaines semaines pour venir en aide aux pays les plus pauvres, a annoncé mercredi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Covax, qui est censé permettre à ces Etats ou territoires de recevoir gratuitement des vaccins financés par des nations plus prospères, a pour le moment distribué 152 millions de doses à 137 d'entre eux.

Dans son compte-rendu opérationnel hebdomadaire rendu public mercredi, l'OMS souligne avoir fait savoir - à l'occasion d'une récente réunion de l'équipe de l'ONU de gestion de la crise - qu'"il y aurait des dons accrus de vaccins au système Covax, prévoyant 250 millions de vaccins supplémentaires au cours des six à huit prochaines semaines".

L'Institut Serum en Inde, un gros producteur de vaccins AstraZeneca, devait initialement jouer un rôle de premier plan dans la fourniture de vaccins assurée dans le cadre du système Covax mais, en raison de l'explosion de la pandémie dans ce pays, New Delhi a interdit leur exportation pour combattre la diffusion du Covid-19 sur le territoire indien.

Covax est ainsi de plus en plus tributaire des dons de vaccins par les pays les plus riches qui ont acheté plus de doses que nécessaire.

"La demande mondiale de vaccins dépasse de loin l'offre, laissant des millions (de personnes) parmi les plus vulnérables sans protection, alors qu'une couverture vaccinale plus importante dans l'ensemble du monde est notre meilleur bouclier contre les nouveaux variants", a déclaré le chef de l'Alliance du vaccin (Gavi) Seth Berkley.

L'Alliance du vaccin est l'un des partenaires, avec l'OMS et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), du système Covax.

L'OMS dénonce régulièrement l'inégalité dans l'accès à la vaccination entre les populations des pays pauvres et des pays riches.

Près de quatre milliards de doses ont été administrées dans au moins 216 pays et territoires, selon un comptage de l'AFP.

Dans les nations riches, selon les critères de la Banque mondiale, jusqu'à 96,7 doses pour 100 habitants ont pu être injectées. La plupart des vaccins requièrent deux injections pour être pleinement efficaces. Mais seule 1,6 dose pour 100 habitants a pu être administrée dans les 29 pays les plus pauvres.

Les opérations de vaccination contre le Covid-19 devaient débuter mercredi en Tanzanie. Le Burundi, l'Erythrée, Haïti et la Corée du Nord sont désormais les seuls pays n'ayant pas encore commencé leurs campagnes de vaccination.

Samedi, la Tanzanie a reçu dans le cadre du système Covax plus d'un million de doses du vaccin Johnson and Johnson, qui ne requiert qu'une seule injection, offertes par les Etats-Unis. 

Pour 2021-2022, Covax espère recevoir au moins 610 millions de doses financées par les donateurs.

Sur ce total, les Etats-Unis doivent en fournir 260 millions, les pays de l'Union européenne 200 millions, le Royaume-Uni 80 millions et le Canada et le Japon, 30 millions chacun.

 

Les contenus liés

Les articles à la une