Plus de résultats
En ce moment
Office des changes : Stagnation des importations marocaines effectuées dans le …
Economie

Office des changes : Stagnation des importations marocaines effectuées dans le cadre des ALE en 2019

2M.ma2M.ma

Les importations du Maroc effectuées dans le cadre des accords de libre-échange (ALE) en 2019 sont quasiment stables et s’établissent à 151,7 milliards de dirhams (MMDH), indique l'Office des changes dans son rapport annuel sur le commerce extérieur du Maroc en 2019.

Les importations dans le cadre de l’accord avec l’Union Européenne représentent toujours la composante essentielle des importations du Maroc bénéficiant des régimes préférentiels avec une part de 72,4%, précise l'Office dans son rapport, notant que ces importations s’élèvent à 109,8 MMDH en 2019 au lieu de 110,3 MMDH en 2018.

La ventilation de ces importations par pays laisse apparaître qu’en 2019, l’Espagne, la France et l’Allemagne prédominent cet accord avec des parts respectives de 24,5%, 19,4% et 12,1%, poursuit le rapport.

L’accord avec la Turquie quant à lui, se classe en deuxième position avec 12,6% du total des importations effectuées dans le cadre des ALE, ajoute le rapport, faisant observer que les importations y afférentes s’élèvent à 19,1 MMDH en croissance de 3,6 MMDH par rapport à 2018, boostées essentiellement par la hausse des achats de demi-produits en fer ou en aciers non alliés ainsi que celle des fils, barres, et profilés en fer ou en aciers.

En troisième position se classe l'accord Maroc-Etats-Unis avec une part de 9,6%, cédant ainsi son deuxième rang de 2018 à la Turquie. Les importations bénéficiant des termes de cet accord ont reculé à 14,6 MMDH suite à la baisse des importations du maïs de 1,6 MMDH et de houilles, cokes et combustibles solides similaires de 1,2 MMDH.

Les importations bénéficiant de l’accord d’Agadir et celles réalisées avec les pays membres de l’Association Européenne de libre-échange (AELE) représentent successivement 3,8% et 1,6% du total des importations dans le cadre des accords de libre échange, ajoute l'Office.

Les contenus liés

Les articles à la une