Plus de résultats
En ce moment
Télé-déclaration de la TVA : voici comment les PME marocaines ont vécu la démat…
PME

Télé-déclaration de la TVA : voici comment les PME marocaines ont vécu la dématérialisation du processus

S.AS.A

A l’aube de la sortie de la crise liée à la Covid-19, la digitalisation a démontré qu’elle n’est désormais plus un luxe et qu’elle peut donner un coup de pouce aux entreprises quel que soit leur domaine d’activité. A cet effet, Sage s’est intéressée à la dématérialisation du processus de la déclaration de la TVA rendue obligatoire pour les PME il y a quelques années déjà. Les résultats du Baromètre relatif à la télé-déclaration TVA, ont été rendus publics lors d’une table ronde tenue mardi 15 juin.

Sur les 165 PME sondées, plus de la moitié, soit 65% indique que le service comptable se charge des opérations de la télé-déclaration, contre 26% pour l’expert-comptable. Le gérant de l’entreprise se charge de cette tâche dans 8,3% des cas seulement.

Ces résultats laissent entendre qu’une bonne partie des entreprises opte pour l’internalisation de la gestion de leur comptabilité, quelle que soit la taille de la structure.

« Grâce à cette dématérialisation, les chefs d’entreprises ont désormais la possibilité de suivre l’évolution des opérations. Les PME ont pu réduire leurs charges liées à la gestion du back office comptable et fiscal et renforcer par là même leur positionnement sur le marché », Yassine Benkerroum, Expert-comptable, commissaire aux comptes.

Des écarts de délais de la réalisation de la télé-déclaration mensuelle

Pour ce qui est du délai nécessaire pour réaliser la télé-déclaration mensuelle de la TVA, 27,5% des entreprises ont répondu que cela est réalisé en moins d’une journée, contre 27% des PME qui ont indiqué que cette procédure prend entre deux à trois jours et 19% qui affirment qu’elles ont besoin de plus de quatre jours.

Quels avantages ?

Dans ce sens, 38% des entreprises sondées affirment que ce nouveau processus leur permet de gagner en productivité et en temps.

Ce mode digitalisé a permis aux entreprises de réduire leurs charges fixes, tout en leur offrant une traçabilité de leurs opérations pour sauvegarder les données.

« Les entreprises s’attendent toujours à un gain de temps, c’est un travail qui nécessitait quatre jours auparavant, aujourd’hui il peut être fait en quelques heures en minimisant le taux d’erreur, vu que tout est automatisé avec des mécanismes de contrôle facilitant la tâche aux entreprises », nous indique Abdellah Marrakchi, Head of Sales, Sage Afrique du Nord. 

Le mode EDI est le plus prisé

Sur les deux modes de paiement de télé-déclaration utilisés, le mode EDI s’accapare la part de lion, 92% des PME sondées y ont recours.

« Ce mode serait utile aux professionnels tels les cabinets d’expertise comptable qui établissent et transmettent un grand nombre de déclarations pour le compte de leurs clients, et aux entreprises dont les relevés des déductions sont conséquents », précisent les experts.

Pour le mode EFI, il est utilisé par uniquement 8% des PME sondées. Il s‘agit d’un formulaire Web identique à celui du support papier, et pour lequel l’abonné bénéficie d’une aide en ligne pour chaque rubrique et du calcul automatique.

A souligner que la majorité des entreprises sondées sont assujetties à un mode d’imposition mensuel (88%) contre 11,6% seulement qui télé-déclarent leur TVA trimestriellement.

Les entreprises concernées par cette imposition mensuelle ont un chiffe d’affaire qui atteint ou dépasse 1 million de dirhams. Les contribuables ayant un C.A taxable réalisé au cours de l’année écoulée inférieur à 1 million de dirhams doivent s’acquitter d’une déclaration trimestrielle, poursuit-on

Quels défis ?

Toutefois, ce passage à la dématérialisation représente quelques défis pour certaines PME.  60,6% des PME soulignent que le système d’information interne a été le plus grand challenge de cette dématérialisation fiscale contre 16,5% qui estiment que le défi principal était la compétence en interne. En revanche, 65% des entreprises ont pu s’adapter facilement à ce processus digitalisé. 

A souligner que ce passage de la déclaration classique des impôts et taxes, dont la TVA, à une dématérialisation du processus a constitué un défi pour de nombreuses PME qui étaient amenées bon gré mal gré à repenser et à revoir leurs modes de fonctionnement.

Les contenus liés

Les articles à la une