Plus de résultats
En ce moment
Vidéo

Mme Benali : L'engagement du Maroc dans une transition énergétique, un vrai choix politique et volontariste (vidéo)

2M.ma2M.ma

Dans ce contexte de relance post-Covid, plusieurs pays se sont engagés à réduire leurs émissions de méthane de 30% à l'horizon 2030, et d'autres à atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050 ou 2060. Cependant, l'on ne peut parler de neutralité carbone "sans passer par la décarbonation très chère à notre industrie", ainsi que par la "captation de carbone" et les "puits de carbone" qui sont désormais "un enjeu de taille sur le plan économique", estime la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali. 

Intervenant en duplex au JT Infosoir depuis le pavillon Maroc à la COP-26, en cours actuellement à Glasgow (Ecosse), Mme Benali a rappelé que le Maroc a élaboré une stratégie bas-carbone à long terme pour se conformer à l'esprit de l'Accord de Paris. "Cette stratégie a été développée en tenant compte des orientations du Nouveau Modèle de Développement à l'horizon 2035, et nous ciblons 7 secteurs clés de l'économie marocaine" que sont l'électricité, le transport, l'agriculture, l'industrie, le bâtiment, les déchets et le secteur forestier", a-t-elle détaillé en insistant sur deux aspects de cette stratégie : garantir l'efficacité dans tous les secteurs concernés et promouvoir la digitalisation.

Ainsi, un travail est en cours sur tous les secteurs ciblés par cette stratégie pour "modéliser leur trajectoire de développement à long terme, identifier cet horizon temporel qui est faisable pour (atteindre) une neutralité carbone, et surtout essayer de drainer le maximum de financements possibles du secteur privé national et international pour financer cette trajectoire", a souligné la ministre.

En matière d'énergies renouvelables, l'engagement du Maroc dans une transition énergétique basée sur ces énergies est "un vrai choix politique et volontariste qui a été fait par SM Mohammed VI, que Dieu L'assiste, il y a plus d'une décennie", une politique fondée sur les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, et l'intégration régionale, a dit la ministre, indiquant que ce chantier est accompagné par "une innovation forte, adaptée et un contenu local pour une intégration industrielle".

Retrouvez l'intervention de Leila Benali, dans son intégralité, dans cet extrait. 

 

Les contenus liés

Les articles à la une