Plus de résultats
En ce moment
Maroc: Les Avoirs officiels de réserve en hausse de 25,2% en glissement annuel …
Economie

Maroc: Les Avoirs officiels de réserve en hausse de 25,2% en glissement annuel (Bank Al-Maghrib)

2M.ma2M.ma

Au 24 juillet 2020, les Avoirs officiels de réserve (AOR) du Maroc se sont établis à 293 milliards de dirhams (MMDH), en baisse de 0,6% d’une semaine à l'autre et en hausse de 25,2% en glissement annuel, relève Bank Al-Maghrib (BAM) dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'exercice 2019.


Selon l’Institut d’émission, les AOR sont définis comme étant «les actifs extérieurs que les autorités monétaires contrôlent directement et dont elles peuvent disposer immédiatement pour répondre à des besoins de financement de la balance des paiements, pour intervenir sur les marchés des changes afin d’influer sur le taux de change, ainsi que pour d’autres besoins connexes ». 
Ces AOR sont composés des avoirs en or monétaire et en DTS, des avoirs en devises convertibles de la banque centrale et de la position de réserve du Maroc auprès du FMI, ajoute la même source.

 

Sur la marché monétaire, Bank Al-Maghrib a indiqué avoir injecté un total de 118,9 MMDH. Et de préciser que sur le marché interbancaire, le volume quotidien des échanges s'est établi à 5,4 MMDH et le taux interbancaire s'est situé au cours de la période à 1,5% en moyenne.


Lors de l'appel d'offres du 29 juillet (date de valeur le 30 juillet), Bank Al-Maghrib a injecté un montant de 38,1 MMDH sous forme d’avances à 7 jours.

 

Voici, par ailleurs, les points-clés des indicateurs hebdomadaires de Bank Al-Maghrib (BAM) de la période allant du 23 au 29 juillet 2020:


1. Marché de change :

• Le dirham s'est déprécié de 0,41% par rapport à l'euro et s'est apprécié de 1,02% vis-à-vis du dollar.

• Aucune opération d'adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes.

2. Marché des adjudications:

• Lors de l'adjudication du 28 juillet 2020, le Trésor a retenu 500 millions de dirhams (MDH) sur un montant proposé de 1,8 MMDH. Les souscriptions ont porté à hauteur de 100 MDH sur les maturités de 26 semaines au taux de 1,6% et de 400 MDH sur celles de 2 ans au taux de 1,83%.

• En l'absence de remboursements durant la période allant du 30 juillet au 5 août 2020, l'encours des bons du Trésor devrait s'établir au 5 août à 585,3 MMDH, en hausse de 5,9% par rapport à fin 2019.

3. Inflation:

 • En juin, l'indice des prix à la consommation a accusé un nouveau recul mensuel de 0,3%, tiré essentiellement par un repli de 3,5% des prix des produits alimentaires à prix volatils qui a concerné la totalité des produits de cette catégorie à l'exception des agrumes. 

4. Taux d'intérêt:

• En juin, les taux de rémunération des dépôts à terme ont enregistré des hausses de 5 points de base à 2,67% pour ceux à 6 mois et de 2 points à 3,05% pour ceux à un an.

5. Indicateurs boursiers:

• Au cours de la période allant du 23 au 29 juillet, le MASI a enregistré une hausse de 0,1%, ramenant sa contre-performance depuis le début de l'année à 16%.

• Le volume global des échanges s'est élevé à 429,4 MDH après 272,5 MDH une semaine auparavant. Sur le marché central actions, le volume quotidien moyen a atteint 85,7 MDH contre 46,8 MDH une semaine auparavant.

6. Agrégats de monnaie et de crédit:

• En glissement mensuel, l'agrégat M3 a enregistré, en juin, une hausse de 1,8% à 1434,6 MMDH. En glissement annuel, le rythme de croissance de M3 s'est accéléré à 7,5% après 7,1% un mois auparavant.

• La hausse du crédit bancaire reflète la progression de 0,7% des facilités de trésorerie et de 0,6% des prêts à l'immobilier. Les concours à l'équipement et à la consommation ont, en revanche, accusé des replis de 2,1% et de 0,8% respectivement.

7. Finances publiques:

• L'exécution budgétaire au titre du premier semestre 2020 s'est soldée par un déficit hors privatisation de 29,1 MMDH, contre 21 MMDH un an auparavant et ce, compte tenu du solde positif de 15,3 MMDH du compte d'affectation spéciale du Fonds covid-19. 9. Comptes extérieurs:

• Les données provisoires des échanges extérieurs à fin mai indiquent un repli important aussi bien des importations que des exportations.

• Dans ce contexte le déficit commercial s'est allégé, par rapport à la même période de 2019, de 10,1 MMDH à 73,7 MMDH et le taux de couverture est revenu ainsi de 60,1% à 57,8%.
 

Les contenus liés

Les articles à la une