Plus de résultats
En ce moment
Maghreb : le couscous inscrit au Patrimoine Immatériel mondial de l'UNESCO
UNESCO

Maghreb : le couscous inscrit au Patrimoine Immatériel mondial de l'UNESCO

2M.ma2M.ma

C'est acté! Le couscous a été officiellement inscrit au patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO, à l’initiative des 4 pays du Maghreb, le Maroc, la Mauritanie, l’Algérie et la Tunisie, lors de la 15ème session du Comité Intergouvernemental du Patrimoine Immatériel de l’ONU, organisée par visioconférence le 16 décembre.

Les appellations données au couscous dans la région du Maghreb sont nombreuses et variées. Pourtant, ce plat  d'Afrique du Nord reste emblématique, malgré les variations qu’il a connues sous chaque culture. Hérité de génération en génération depuis des siècles, le couscous est un mets à la dimension socio-culturelle et à la symbolique avérées. Traditionnel, populaire et incontournable sur la table maghrébine, le couscous est bel et bien le plat qui accompagne les maghrébins sous tous les auspices. 

Cette inscription fait suite à une candidature commune présentée par le Maroc, la Tunisie, la Mauritanie et l’Algérie. Intitulé "Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production du couscous", le dossier maghrébin figurait parmi une quarantaine d’autres candidatures soumises au Comité en vue de statuer sur leur inscription sur la Liste 2020.

La candidature du couscous à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco avait été déposée en mars 2019. Elle est le couronnement de plusieurs mois de travail mené par les experts des quatre pays qui ont réussi à monter un « dossier solide» en vue de l’inscription de cette spécialité culinaire du Maghreb, sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Le Maroc est membre de ce comité pour un mandat de quatre ans de 2020 à 2024.

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a pour missions de promouvoir les objectifs de la Convention de l’Unesco pour la protection du patrimoine culturel et naturel, de donner des conseils sur les meilleures pratiques et de faire des recommandations sur les mesures de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.



 

Les contenus liés

Les articles à la une