Plus de résultats
En ce moment
L'initiative marocaine d'autonomie, une solution sérieuse et crédible (ministre…
Diplomatie

L'initiative marocaine d'autonomie, une solution sérieuse et crédible (ministre serbe des AE)

2M.ma2M.ma

Le ministre serbe des Affaires étrangères, Nicola Selakovic, a salué, mercredi à Rabat, les efforts du Maroc en vue de parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique et durable au conflit du Sahara dans un esprit de compromis et de réalisme et dans le plein respect des résolutions du Conseil de Sécurité des Nations unies.

"La République de Serbie considère l'initiative marocaine d'autonomie sous souveraineté du Maroc, comme une solution sérieuse et crédible," indique un communiqué conjoint rendu public à l'issue d'une rencontre entre le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l'Etranger, Nasser Bourita et son homologue serbe, en visite au Maroc dans le cadre de la célébration du 64ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et la République de Serbie.

Intervenant lors d'un point de presse à cette occasion, le chef de la diplomatie serbe a mis en relief la dynamique vertueuse caractérisant les relations bilatérales basées sur "la compréhension, la réciprocité et le respect des intérêts et des valeurs communes", y voyant "la précondition pour un dialogue ouvert" entre les deux pays.

"La Maroc est un ami affirmé de la République de Serbie", a-t-il tenu à souligner, relevant que la qualité du dialogue politique entre les deux pays devrait être renforcée par "une coopération économique adéquate et un rapprochement entre les deux peuples".



Le responsable serbe s'est félicité de la gestion par le Royaume de la pandémie de la Covid-19 et de la campagne de vaccination, relevant que son pays met son expérience en la matière à la disposition du Royaume.

Au volet économique, M. Selakovic a relevé que la prochaine session de la Commission mixte de coopération commerciale, économique et scientifique prévue en juin prochain à Belgrade sera l’occasion de passer en revue les moyens de renforcer la coopération économique.

"La Serbie et le Maroc partagent d'importantes valeurs et intérêts qu’il faut traduire en coopération concrète", a-t-il affirmé.

De son côté, M. Bourita a remercié la Serbie pour "sa position constante et constructive concernant la question du Sahara Marocain et de l’intégrité territoriale du Maroc".

Il s’est également félicité des relations "empreintes d’amitié, de confiance, de respect mutuel et de solidarité" entre les deux pays, marquées par une "convergence de vues totale par rapport à nos intérêts stratégiques respectifs".



"Si nos relations sont bonnes aux niveaux politique, de concertation et de coordination, je pense que le potentiel économique n’est pas encore complètement exploité. C’est la feuille de route sur laquelle nous nous sommes mis d’accord aujourd’hui pour donner une plus grande impulsion à nos relations économiques", a indiqué M. Bourita.

Et de préciser que la commission mixte qui se tiendra avant la fin de l’année devra "focaliser sur ces dimensions et élargir son travail" dans le cadre d’un forum économique qui permettrait aux deux pays de "contribuer au renforcement de cette relation déjà forte".

Les deux ministres se sont réjouis de la gestion exemplaire par le Maroc et la Serbie de la pandémie de la Covid-19 et de la campagne de vaccination et ont mis en exergue l’évolution significative des échanges commerciaux Maroc-Serbie et ce, malgré le contexte de la pandémie.

Afin placer les relations bilatérales au niveau du partenariat stratégique tant souhaité par les deux pays, les deux ministres ont convenu de hisser les excellents liens à tous les niveaux dans un esprit d'amitié, de confiance mutuelle et de respect du principe de l'intégrité territoriale et de la souveraineté nationale, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité des Nations-Unies.

Le Maroc et la Serbie ont signé trois accords qui permettront l'échange de savoir-faire, d'expériences et le renforcement des relations bilatérales. Il s'agit d'un Mémorandum d'entente sur les consultations politiques, du programme de la coopération dans les domaines de la culture, de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique, de la communication, des médias, de la Jeunesse et des Sports (2021-2024) et d'un accord de la coopération dans le domaine de la défense.

Les contenus liés

Les articles à la une