Plus de résultats
En ce moment
Lever de rideau sur le 28ème Festival de la musique Gharnati d'Oujda
Festivals

Lever de rideau sur le 28ème Festival de la musique Gharnati d'Oujda

2M.ma2M.ma
Modifié le

La 28ème édition du Festival de la musique Gharnati s’est ouverte, jeudi soir à Oujda, au grand bonheur des mélomanes et amateurs de cette tradition musicale très présente dans la Cité Millénaire.

La cérémonie d’ouverture de ce festival, organisé par le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports– Département de la Culture, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, s’est déroulée en présentiel au Théâtre Mohammed VI d’Oujda, dans la limite de 50% des places, et en distanciel via les réseaux sociaux.

Des spectacles de haute facture ont animé cette première journée du festival, placé sous le thème «La musique Gharnati, une reconnaissance pour un art ancestral», présentés par les orchestres des associations Assalam des anciens de la musique Gharnati, Ahbab Cheikh Saleh de musique Gharnati et Ibn Al-Khatib pour l’art ancestral.

Par ailleurs, des hommages ont été rendus à l’artiste Faouzi Mehdi, président de l’association Assalam des anciens de la musique Gharnati, et à l’artiste Ghizlane Sellami.

Dans une déclaration à la presse, le directeur régional de la Culture de l’Oriental, Montassir Loukili, a relevé que cette édition du Festival coïncide avec le début du retour des activités culturelles et des manifestations artistiques en présentiel.

Cet événement rendra hommage à des figures de proue de la musique Gharnati dans la ville d’Oujda, de même qu’il offrira des spectacles de haut niveau de cet art musical plusieurs fois centenaire, qui relie la ville millénaire à ses dimensions méditerranéenne et maghrébine, a-t-il affirmé.

Ce festival vient lever le siège imposé par la pandémie sur les activités culturelles et renforcer la conviction que les valeurs de l’amour, de la culture et de l’art prendront le dessus sans nul doute, a insisté M. Loukili.

De son côté, l’artiste Faouzi Mehdi a exprimé sa fierté et sa reconnaissance pour l’hommage qui lui a été rendu à cette occasion, se félicitant de l’allégement progressif des restrictions sur les spectacles artistiques, qui vient donner une bouffée d’air frais à l’activité culturelle.

Le programme de cette édition, qui se poursuivra jusqu’au 13 juin, comporte plusieurs spectacles avec la participation d’orchestres de renom, ainsi que la présentation d’un livre sur la musique Gharnati de l’écrivain Abdelhamid Berrichi.

Ce festival entend renforcer le rayonnement culturel et artistique d’Oujda et mettre la lumière sur la richesse du patrimoine de cette ville et son rôle pionnier dans la préservation de cette musique ancestrale.

 

Les contenus liés

Les articles à la une