Plus de résultats
En ce moment
Propos racistes envers Moussa Ndao ? les réactions du RAC et de la FRMF
Football

Propos racistes envers Moussa Ndao ? les réactions du RAC et de la FRMF

2M.ma2M.ma

Moussa Ndao, entraîneur de l’AS Salé, aurait été victime d'insultes racistes et cela aurait entraîné son expulsion, le samedi 6 février, lors du match contre le Racing de Casablanca (9e journée de la Botola Pro Inwi dans sa deuxième division).

C’est vers la 20e minute de la rencontre que le technicien a failli entrer dans la tribune d’honneur du Stade Père Jégo, pointant du doigt une des personnes présentes. Les personnes présentes sur la pelouse ont tenté de raisonner avant qu’il ne reçoive un carton rouge à la 22e minute. Le technicien aurait été victime d’injures racistes.

Suite à l’incident raciste qui a entaché la rencontre, la direction du club casablancais s’est réunie dans la soirée de samedi. Après avoir écouté les personnes présentes, le club a décidé de suspendre l’employé du club, coupable d’injures racistes envers Moussa Ndao. Le RAC a également présenté ses excuses au technicien sénégalais et à l’ensemble de la famille du football marocain.

"En guise de protestation à ces insultes, les joueurs de l'AS Salé souhaitaient quitter le match mais je me suis opposé et j'ai insisté pour continuer la rencontre", nous déclare le technicien sénégalais. " Je ne veux même pas parler de ce qui s'est passé, pour moi c'est une affaire à oublier...le président du RAC s'est excusé et j'ai accepté ses excuses", a-t-il indiqué.

L’instance dirigeante du football marocain va mener une enquête suite à cet incident 

On jouait depuis plus de 20 minutes au stade Père Jego quand la rencontre a basculé. En colère, l’entraîneur de l'ASS Moussa Ndao s’est dirigé vers un dirigeant du club casablancais qui aurait tenu des propos racistes.

Suite à cet incident, l’instance dirigeante du football marocain va mener une enquête. «La Ligue nationale de football professionnel soumettra les rapports du délégué et de l'arbitre de match à la commission d’éthique (de la FRMF), pour enquêter et prendre les mesures appropriées contre la personne responsable de cet acte immoral», a annoncé la LNFP dans un communiqué, publié dans la nuit de samedi à dimanche, sur le site de la Fédération royale marocaine de football.

 

 

 

Il s’en est suivit un large mouvement de soutien à l’entraineur Moussa Ndao. Plusieurs acteurs du sport national ont demandé à ce que cet « acte étrange et inadmissible » soit sanctionné.

De son côté, le Racing Athletic Club de Casablanca a exprimé « son profond regret de voir un tel incident se produire au sien de notre société connue par ses valeurs de vivre ensemble ». Par la même occasion le RAC « condamne, fortement, « cet acte inacceptable de la part de cet ancien joueur et actuel fonctionnaire du club ».  Le RAC annonce dans ce même communiqué la  suspension du fonctionnaire en question.

 

Dans ce document signé le président du club, Abdelhak Rizkallah, « le club du RAC tient à s’excuser auprès de l’entraineur et de la famille du football nation ».

Les contenus liés

Les articles à la une