Plus de résultats
En ce moment
Addis-Abeba: Le Maroc désigné vice-Président du Sous-Comité de l'UA sur les que…
Union Africaine

Addis-Abeba: Le Maroc désigné vice-Président du Sous-Comité de l'UA sur les questions environnementales

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le Maroc a été désigné Vice-Président du Sous-Comité de l’Union africaine sur les questions environnementales qui a tenu sa première réunion, mardi 26 mai en visioconférence, consacrée à son plan d’action.

Cette structure en charge des questions environnementale aura pour objectif de travailler de concert avec les institutions spécialisées dans le domaine de l’environnement afin de renforcer les initiatives d’adaptation africaine, ainsi que les stratégies du continent face aux défis qui menacent l’environnement.

A Addis-Abeba, l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la Commission des Nations Unies pour l’Afrique (CEA-ONU), Mohammed Arrouchi, qui intervenait lors cette réunion, a souligné que la désignation du Maroc en tant que Vice-Président de ce sous-comité, traduit l’expertise avérée, l’engagement et les avancées du Royaume, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, en matière des questions liées à l’environnement, notamment les énergies renouvelables et les changements climatiques.

Abordant le plan d’action du sous-comité, le diplomate marocain a mis en exergue les trois commissions climat et l’initiative triple A créés à l’initiative de Sa Majesté le Roi, lesquelles ont recueillis une très large reconnaissance et un soutien très fort à travers notamment les décisions des Chefs d’Etat lors du dernier Sommet de l’UA, tout en appelant à leur inclusion dans le programme de travail du Sous-Comité afin d’assurer un soutien institutionnel à leur opérationnalisation pleine et effective.

A cet égard, M. Arrouchi a souligné la nécessité de travailler au sein de ce sous-comité et auprès des partenaires et institutions spécialisés pour mobiliser les financements pour ces initiatives africaines.

Il a également appelé à mettre en œuvre la proposition d’organiser un Sommet sur les changements climatiques au niveau des Chefs d’Etat et de Gouvernement, à la suite d’une réunion des experts africains, afin de constituer une plateforme d’expertise africaine sur les changements climatiques.

Par ailleurs, le Représentant Permanent du Maroc auprès de l’UA et de la CEA-ONU a mis en lumière l’impact multidimensionnel de la question des changements climatiques, notamment son lien avec la sécurité, la stabilité, les flux migratoires et en particulier la sécurité alimentaire.

Le diplomate marocain a également appelé à un soutien fort pour la structure en charge des questions de l’environnement au sein de la Commission de l’Union africaine, notamment en matière de ressources humaines et ce, afin de permettre à la Commission de répondre adéquatement aux effets néfastes que pose les changements climatiques au continent africain.

Il convient de rappeler que cette désignation suit le cheminement d’une série d’actions que le Maroc a entreprises sur la question des changements climatiques, notamment la session publique organisée sous sa présidence du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA, en présence des partenaires de l’UA, sur l’impact des changements climatiques sur les Etats insulaires, la réunion préparatoire au niveau de la CEA-ONU pour le Sommet sur le Climat à New York, dont l’objectif était de consolider une position africaine commune et de promouvoir les initiatives africaines, la retraite aux Seychelles sur la thématique des changements climatiques et leurs impacts sur les Etats insulaires, et l’évènement parallèle sur le renforcement des initiatives d’adaptation africaines pour faire face aux changements climatiques en marge du Sommet de l’UA, avec la participation de plus de 200 participants, en présence d’une trentaine de ministres africains des Affaires étrangères, du Vice-Président de la Commission de l’UA, des Commissaires de l’UA et des experts.

Il est à rappeler également que le Maroc s’est vu décerner le prix d’une des meilleurs performances en matière de changements climatiques lors du Sommet de l’UA, lui conférant ainsi une reconnaissance de l’institution dans les mesures entreprises par le Royaume dans l’amélioration de l’environnement, souligne-t-on auprès de la Mission du Royaume à l’UA et la CEA-ONU.
 

Les contenus liés

Les articles à la une