Plus de résultats
En ce moment
Le Gabon réaffirme son soutien "constant" à la marocanité du Sahara
Gabon

Le Gabon réaffirme son soutien "constant" à la marocanité du Sahara

2M.ma2M.ma
Modifié le

Le Gabon a réaffirmé son soutien à la marocanité du Sahara, ainsi qu’au processus politique mené sous l’égide exclusive de l’ONU pour trouver une solution définitive au différend sur le Sahara marocain a déclaré, mercredi, le ministre gabonais des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya, au cours d’une visite de travail qu’il effectue au Maroc.

«Comme il a été exprimé récemment devant la 4-ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU sur cette question, le Gabon reste aux côtés du Maroc, et réaffirme son soutien au processus politique en cours, qui est mené sous l’égide exclusive du Secrétaire général des Nations Unies», a déclaré le ministre gabonais des Affaires étrangères, lors d’un point de presse conjoint avec son homologue, Nasser Bourita.

M. Boubeya s’est, par ailleurs, félicité «de l’excellence des relations d’amitié, de fraternité et de coopération unissant les deux pays et de la relation très exceptionnelle entre SM le Roi Mohammed VI et le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba». Il a également salué l’offensive diplomatique menée par le Royaume sur la scène africaine, avec plus de 53 visites royales dans une trentaine de pays africains, sanctionnées par la signature de plus de 1.000 accords de coopération avec ses partenaires africains.

Lors de ce point de presse tenu à l’issue d’un entretien avec M. Bourita, le ministre gabonais a fait part également de la présence d’une centaine d’entreprises marocaines dans plus de 42 pays du continent africain, et de l’augmentation de plus de 60% des échanges commerciaux du Maroc avec les pays africains au cours des dix dernières années.

Nasser Bourita a relevé que le Maroc ambitionne de faire du Gabon une plateforme régionale appropriée pour le renforcement du positionnement des entreprises marocaines dans le sous-continent. Il a indiqué que le Gabon est le 18ème importateur du Maroc en Afrique et son 10ème fournisseur, rappelant qu'une deuxième ligne de production de ciment à l'usine CIMAF vient d'être inaugurée récemment, en présence du Premier ministre gabonais.

Les liens historiques, culturels, politiques, économiques et humains qui unissent le Maroc et le Gabon sont exceptionnels, s'est-il réjoui, notant que les nombreuses visites du Roi Mohammed VI continuent d'insuffler un souffle nouveau aux relations bilatérales. Ainsi, plusieurs visites de haut niveau ont permis de diversifier ce partenariat, notamment dans les domaines de l'habitat, du tourisme, de l'agriculture, des infrastructures, du transport, de la santé, de l'énergie et des mines, de la protection de l'environnement et de la formation des cadres. Et d'ajouter que les relations entre les deux pays sont amenées à se renforcer dans le cadre de l'accompagnement par le Maroc au Plan stratégique «Gabon émergent».

La tenue prochaine d'un forum économique permettra aux différents acteurs économiques de se joindre aux efforts de développement. Ce forum permettra aussi aux relations bilatérales de se densifier davantage, a-t-il dit.

 Ces entretiens ont été l'occasion d'examiner les moyens de renforcer le partenariat bilatéral, de dynamiser la grande commission mixte Maroc-Gabon et de souligner l'importance de consolider la coordination entre les deux pays au sein des instances de l'Union africaine, a affirmé M. Bourita.

Outre la rencontre avec son homologue marocain, Pacôme Moubelet Boubeya a également rencontré avec le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj. Il a mis en avant la qualité des liens de fraternité existant entre le Royaume du Maroc et la République Gabonaise, faisant part de sa volonté d'aller «plus loin» et de concrétiser la coopération économique entre les deux pays, à travers des résultats réels et concrets.

A cette occasion, le ministre gabonais s’est également félicité de la politique économique menée par le Maroc sur le continent africain, à travers la diversification des partenariats et la signature de nombreux accords économiques portant sur divers domaines. Il a également souligné la nécessité de tirer profit de l’appui du secteur privé marocain pour promouvoir l’investissement dans les secteurs porteurs.

De son côté, M. Alj a indiqué que la CGEM s’est engagée à mettre à la disposition de la République gabonaise l’expertise prouvée des entreprises marocaines dans les domaines liés à l’énergie, l’eau, l’habitat, les infrastructures, l’urbanisme, le numérique, et à prendre part aux projets d’investissement au Gabon.

«Cela nous permettra de passer à un autre stade de proximité économique, celui de la création de valeur ajoutée partagée et d’emplois locaux», a-t-il soutenu. Dans la même volée, il a relevé que les deux pays peuvent, conjointement, faire évoluer le train des échanges, en se focalisant sur les complémentarités entre les deux économies pour créer des passerelles d’affaires.

Les contenus liés

Les articles à la une