Plus de résultats
En ce moment
Le chorégraphe marocain Taoufiq Izeddiou décoré de l'insigne de Chevalier des A…
Art

Le chorégraphe marocain Taoufiq Izeddiou décoré de l'insigne de Chevalier des Arts et Lettres

S.MS.M
Modifié le

Le chorégraphe et danseur marocain Taoufiq Izeddiou a été décoré au Consulat de France à Marrakech de l'insigne de Chevalier des Arts et Lettres, qui lui a été remis par Philippe Casenave, le Consul Général de France à Marrakech.

"La danse et le corps sont un combat dans notre société. Donc je dirais que c'est une distinction qui est arrivée à temps. Au bout de 20 ans à combattre, à donner et à créer, on se fatigue un peu (rires)", déclare Taoufiq Izeddiou à 2M.ma au sujet de cette distinction.

"En toute sincérité, les premières personnes auxquelles j'ai pensé en reçevant cette distinction, ce sont les jeunes artistes. J'espère qu'ils seront motivés de voir qu'on peut commencer de rien, créer et être distingués. Et mon message est : ne lâchez jamais", a-t-il indiqué.

 

Retour sur le parcours de Taoufiq Izeddiou

Taoufiq Izeddiou découvre sa passion pour la danse contemporaine après un parcours d'études en architecture. Il produit sa première chorégraphie en 2000 et fonde "Anania", la première compagnie de danse contemporaine au Maroc. En 2007, il obtient son diplôme d’État de danse contemporaine en France et crée la première formation marocaine de danse contemporaine, Al Mokhtabar, dont les plusieurs lauréats font partie d'Anania. Il prendra également les rênes de l'école Nafas, une formation chorégraphique basée à Marrakech et en lien avec le Festival "On Marche", qu'il fonde en 2005 et qu'il dirige encore aujourd'hui.

Actuellement, Taoufiq Izeddiou se prépare à produire son spectacle chorégraphique "Hmadcha : le monde en transe", à partir du 10 novembre à Paris. Il s'agit d'une chorégraphie Hmadcha exécutée par 10 danseurs et inspirée du changement radical que la pandémie a imposé au monde qui nous entoure.

Les contenus liés

Les articles à la une