Plus de résultats
En ce moment
La résistance aux antimicrobiens menace le secteur agroalimentaire (FAO)
Agro-alimentaire

La résistance aux antimicrobiens menace le secteur agroalimentaire (FAO)

2M.ma avec Map2M.ma avec Map

La menace mondiale de la résistance aux antimicrobiens (RAM) a un impact considérable sur le secteur agroalimentaire, a averti l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Les impacts de la RAM peuvent entraîner « des pertes économiques, une baisse de la production animale, la pauvreté, la faim et la malnutrition, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire », a déclaré le directeur général de la FAO, Dongyu Qu dans le discours d'ouverture d'un webinaire d'information sur le sujet tenu dans le cadre de la semaine de sensibilisation World Antimicrobial.

Selon l'organisation, les bactéries, les champignons et autres microbes peuvent devenir, lorsqu'ils sont exposés à plusieurs reprises aux antibiotiques et autres antimicrobiens, résistants aux traitements, rendant les médicaments inefficaces et faisant planer le spectre de « superbactéries » incontrôlables.

Environ 700.000 décès humains chaque année sont liés à la résistance aux antimicrobiens et le nombre pourrait grimper à 10 millions d'ici 2050 sans action pour atténuer les risques.

La RAM représente un grand risque pour l'agriculture, particulièrement le secteur de l'élevage, car une mauvaise utilisation ou une utilisation excessive génère une résistance qui décime les animaux et les moyens de subsistance qui en dépendent.

L'objectif primordial des actions de résistance aux antimicrobiens n'est désormais pas d'éradiquer l'utilisation des antimicrobiens mais de préserver leur utilité, d'autant plus que la quantité de nourriture produite pour l'homme au cours des 30 prochaines années sera la même que celle produite au cours des 10 000 dernières années combinées, a conclu la FAO.
 

Les contenus liés

Les articles à la une