Plus de résultats
En ce moment
La Manifestation du Méchouar, un événement gravé en lettres d'or dans l’histoir…
National

La Manifestation du Méchouar, un événement gravé en lettres d'or dans l’histoire de la résistance nationale

2M.ma avec Map2M.ma avec Map

Le peuple marocain et la famille du Mouvement national, de la résistance et de l'armée de libération commémorent cette année le 68ème anniversaire de la Manifestation du Méchouar (14 et 15 août 1953), l'une des pages les plus rayonnantes de l'épopée de la résistance nationale pour le recouvrement de l'indépendance du Royaume.

En effet, la célébration de cet événement phare, écrit en lettres d'or dans l'histoire de la cité ocre, se veut une occasion renouvelée pour faire revivre cette grande épopée et un moment fort pour honorer la mémoire des braves et valeureux martyrs, qui ont sacrifié leurs vies pour la défense de la Patrie et le recouvrement de la liberté et de l’indépendance du Maroc.

Cette manifestation constitue ainsi une étape décisive de l’histoire de la lutte nationale pour le recouvrement de l'indépendance en ce sens qu’elle a constitué la première étincelle ayant déclenché d’autres soulèvements, notamment les 16 et 17 août 1953 à Oujda et à Tafoughalt (Berkane), et quelques jours plus tard l’épopée de la glorieuse Révolution du Roi et du Peuple.

Cet événement phare, qui restera gravé à jamais dans la mémoire de tous les Marocains et toujours vivace dans leurs cœurs, représente une reconnaissance de l'héroïsme, du patriotisme, de l'altruisme et de l'abnégation des valeureux ancêtres qui n'ont ménagé aucun effort pour la défense des constantes sacrées du pays, dans l'une des plus belles images de lutte contre la conspiration et la tentative de l'occupant d'introniser sa marionnette "Ibn Arafa".

Avant l’exil de Feu SM Mohammed V, un comité de Pachas et de Caids s’était ainsi réuni à Marrakech pour préparer l’intronisation du sultan fantoche "Ibn Arafa”.

Cette action ignoble a suscité l'ire du peuple marocain qui s’est élevé comme un seul homme en affichant une détermination immuable pour faire avorter le complot perfide ourdi par l’occupant contre le symbole de la souveraineté nationale.

Une fois informées de cette conspiration et qu'"Ibn Arafa" allait être désigné comme nouveau sultan à la Mosquée Al Koutoubia, les populations investirent les rues de la cité ocre et prirent part à de grandes manifestations contre cette manigance coloniale pour exprimer leur attachement indéfectible au Sultan légitime.

Les mosquées d’Al Mouassine et de la Koutoubia ont été le théâtre d’incidents sanglants qui ont fait échouer la cérémonie d’investiture d’"Ibn Arafa", le 14 août 1953, contraignant les autorités coloniales à ajourner jusqu’au lendemain cette cérémonie offensante et provocatrice.

Le 15 août 1953, les populations se sont données rendez-vous à la place du Méchouar pour exprimer leur colère et leur rejet des manoeuvres ourdies et attentatoires à la dignité et à la volonté du peuple marocain.

Lors de cette manifestation, à laquelle ont pris part toutes les composantes de la société marocaine, notamment les femmes, les manifestants se sont affrontés à une patrouille qui a tenté de les éloigner de la porte du Méchouar en usant de bombes lacrymogènes. Une vague d'arrestations a été également opérée parmi les rangs des résistants, des militants et des nationalistes.

Ce soulèvement populaire spontané a fortement perturbé les manigances du colonisateur, illustrant, si besoin est, que le peuple marocain demeure fortement mobilisé derrière le Glorieux Trône Alaouite et résistera farouchement à toutes les tentatives attentatoires à la souveraineté et aux constantes nationales du Royaume.

Le 11 septembre de la même année, le martyr Allal Ben Abdellah s'est attaqué au cortège d'"Ibn Arafa", sacrifiant ainsi sa vie pour la défense des valeurs sacrées des Marocains, dont la lutte s'est poursuivie sous différentes formes : manifestations, actes de résistance et combats acharnés, jusqu'à la victoire finale.

Outre sa portée historique, cet événement représente aussi une leçon inspirante pour les générations montantes afin qu'elles restent viscéralement attachées aux valeurs du patriotisme sincère, du sacrifice inconditionnel et de l'esprit de citoyenneté positive pour mieux défendre les intérêts supérieurs de leur pays.

Dans ce sillage, la Délégation Régionale du Haut-Commissariat aux Anciens Résistants et Anciens Membres de l'Armée de Libération à Marrakech a mis en place un programme riche en activités avec, entre autres, des exposés pour la mise en exergue de la portée de cet anniversaire et la distribution d'aides financières à des membres de la famille de la résistance et des ayants droits (martyrs et défunts), et ce dans le respect strict des gestes barrières et des mesures préventives en vigueur pour endiguer la propagation de la Covid-19.

Ces activités seront couronnées par l'organisation de conférences et de rencontres axées sur cet événement, avec la participation d'universitaires et de chercheurs, et ponctués de témoignages livrés par des personnalités ayant été témoins de cette épopée historique.

Ce programme sera, en outre, agrémenté par des contributions artistiques et des lectures de poèmes avec comme toile de fond l’esprit de lutte nationale, de militantisme et de patriotisme.

 

Les contenus liés

Les articles à la une