Plus de résultats
En ce moment
La HACA publie son rapport de suivi de la couverture médiatique des élections g…
ELECTIONS 2021

La HACA publie son rapport de suivi de la couverture médiatique des élections générales du 08 septembre

2M.ma2M.ma

La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) vient de publier son rapport final de suivi de la couverture des élections législatives, régionales et communales générales du 08 septembre 2021 par les services radiophoniques et télévisuels.

Dans un communiqué qui reprend quelques données chiffrées relatives à la couverture médiatique de ce scrutin, la HACA précise que cette opération de suivi des élections s’est étalée sur « une période de 38 jours, englobant la période de la précampagne électorale (du 1er août au 25 août 2021), la période de la campagne officielle (du 26 août au 07 septembre 2021) et le jour du scrutin (le 08 septembre 2021) ».

En effet, « 80% des services radiophoniques et télévisuels, publics et privés, composant le paysage audiovisuel national, dont 5 télévisions et 15 radios publiques ainsi qu’une télévision et 12 radios privées, ont participé à la couverture des élections législatives générales, régionales et communales de 2021, contribuant à la promotion de la participation et de la mobilisation citoyenne lors de ce processus électoral ».

La Haute Autorité explique que « parallèlement à l’aménagement de leurs grilles de programmes habituelles, les radios et télévisions ont programmé de nouvelles émissions dédiées aux élections, en vue d’ajuster leur offre d’information aux besoins et impératifs propres au contexte électoral ».

 Ainsi, « en dehors des spots de sensibilisation à l'importance de la participation citoyenne et les capsules d’explication relatives au déroulement du scrutin, 2 238 programmes- 458 heures de temps d’antenne au total- en lien avec les différents aspects et thématiques du processus électoral ont été recensées, dont 519 éditions de magazines d'information et de débat ainsi que 1 719 journaux et bulletins d’information », souligne le rapport de la HACA avant d’ajouter que « le temps d’antenne quotidien moyen occupé par les interventions audiovisuelles des personnalités partisanes s’est élevée à cinq heures, contre environ une heure en période normale (hors élections) ».

 

En effet, « les chaînes publiques de radio et de télévision ont, dès le début de la période électorale le 1er août 2021, adopté une programmation spécifique comportant plusieurs programmes dédiés aux élections. Au total, 296 heures de temps d’antenne ont été consacrées à ces programmes ayant traité des élections en tout ou en partie », peut-on lire dans le communiqué de la HACA.

Dans ce même sillage, « le volume horaire global consacré aux élections par les services de radio et de télévision privés s'est élevé à 162 heures, soit 4 heures 15 minutes en moyenne quotidienne. Ces services audiovisuels privés ont par ailleurs diffusé 45% des 190 heures allouées aux meetings et activités des partis politiques participant aux élections (hors rediffusions) ».

Le rapport de la HACA affirme que « les femmes ont représenté 19% du total des 1012 personnalités publiques (politiques, universitaires, professionnels et société civile) qui ont pris la parole dans les émissions de radio et de télévision liées aux élections. Cet effectif se compose de 112 personnalités féminines membres de partis politiques et de 86 intervenantes sans lien avec les partis, dont la moitié se sont exprimées au nom de la société civile ».

Et de détailler que « le temps d’antenne des interventions de femmes affiliées aux partis politiques a représenté 19 % de la durée totale du temps des personnalités intervenues au nom des formations politiques. 22% du temps de ces interventions féminines a été relevé dans les programmes des services audiovisuels publics, contre 16% dans ceux des radios et télévisions privées ».

 

Par ailleurs, le rapport de la HACA a recensé 369 contenus radiophoniques et télévisuels ayant donné la parole à des jeunes, soit 20% du volume total des programmes où des intervenants ont pris la parole.

La couverture audiovisuelle de l’actualité électorale de la journée du scrutin a été également marquée par la diffusion de plusieurs reportages et comptes-rendus mettant l’accent sur la participation au vote de jeunes entre 18 et 25 ans.

Par contre, les questions traitant de la problématique du handicap n'ont été abordées que dans 3,25 % des contenus, dont plus de la moitié a été diffusée par les services audiovisuels publics.

Le rapport de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle  appuie  que « 92% des programmes de la période électorale ont été diffusés dans les deux langues officielles, l'arabe et l’amazigh. L’arabe a représenté les trois quarts de ce volume horaire, sachant que 30 services sur 33 l’ont employé dans l’animation de la période électorale, alors que la langue amazighe a été utilisée par 10 services, dont deux radios privées à vocation régionale et locale ».

 

Les contenus liés

Les articles à la une