Plus de résultats
En ce moment
Corée du sud :  3,5 millions $ pour un projet de santé dans la région de Tanger…
Société

Corée du sud : 3,5 millions $ pour un projet de santé dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima

2M.ma2M.ma

Le gouvernement sud-coréen s'est engagé à financer à hauteur de 3,5 millions de dollars un projet de santé visant la réduction de la mortalité maternelle et de la morbidité néonatale dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, au terme d'un compte rendu de discussions signé, jeudi à Rabat, entre l'Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) et le ministère de la santé.

Ce compte rendu de discussions porte sur le projet de renforcement des connaissances et des capacités des professionnels de santé en matière de santé maternelle et néonatale au niveau des établissements de soins de santé primaires à Tanger-Tétouan-Al Hoceima (2021-2025), indique la KOICA dans un communiqué vendredi.

Le gouvernement coréen s’engage à financer ce projet qui s'étale sur une période de 5 ans, à hauteur de 3,5 millions de dollars afin de couvrir les dépenses liées à sa réalisation, souligne la même source.

Le projet dont le compte rendu de discussions a été signé par le secrétaire général du ministère de la santé Abdelilah Boutaleb et le représentant résident de la KOICA au Maroc, Yongwoo Jeong, vise à mettre en place une méthode d’apprentissage avancée ciblant les professionnels de santé de la région, des programmes de base et avancés pour chaque sujet et des cours d’apprentissage en ligne, outre l'élaboration et le développement des cours d’apprentissage en équipe.

Intervenant à cette occasion, Boutaleb a mis en relief les progrès substantiels du Maroc dans le domaine de la santé maternelle et néonatale, considérant que le Royaume a honoré ses engagements en rapport avec la réalisation du cinquième Objectif du Millénaire pour le Développement.

« Toutefois, des avancées restent encore souscrites dans la feuille de route du ministère de la santé, avec des défis persistants en rapport avec les disparités subsistantes entre milieux et territoires », a-t-il relevé, ajoutant que la qualité des soins demeure malgré les efforts fournis, insuffisante face au besoin accru de la population.

Ainsi, face à ces défis qui mettent en péril les acquis enregistrés et afin d'honorer les engagements du Maroc dans la réalisation des objectifs de développement durable, l'attention est désormais orientée vers l'amélioration de la qualité des soins et des services de santé maternelle et néonatale et dont les compétences des professionnels de santé en constituent le déterminant essentiel de toute action structurante future, a affirmé le secrétaire général.

Le responsable a inscrit la coopération entre le ministère et la KOICA dans une dynamique de renforcement du savoir-être et du savoir-faire des professionnels de la santé impliqués dans la prise en charge de la mère et du nouveau-né.

Bénéficieront du projet les professionnels de la santé impliqués dans la prise en charge de la santé de la mère et du nouveau-né dans les établissements de soins de santé primaires au niveau de la région, à savoir les médecins généralistes, les sages-femmes, les infirmiers polyvalents, de même que les formateurs régionaux.

Par ailleurs, des activités sont prévues au cours de ce projet, dont notamment l'organisation d'une formation de courte durée en Corée du sud au profit de 15 cadres et gestionnaires impliqués dans la santé maternelle et néonatale ainsi que la tenue de sessions de formation au Maroc au profit de 440 prestataires de soins.

La KOICA est une organisation gouvernementale créée dans le but de renforcer la coopération internationale avec ses pays partenaires en mettant en œuvre des programmes de coopération technique, des projets pour le développement socio-économique et des subventions gouvernementales.



 

Les contenus liés

Les articles à la une