Plus de résultats
En ce moment
Journée africaine des droits d’auteurs : le BMDA organise des événements jusqu'…
Culture

Journée africaine des droits d’auteurs : le BMDA organise des événements jusqu'au 27 novembre

2M.ma2M.ma

 Le Bureau marocain du droit d'auteur (BMDA) organise, jusqu’au 27 novembre, une série d’événements culturels, dans le cadre de la journée africaine du droit d’auteur, célébrée cette année par l’Union africaine sous le thème "art, culture et patrimoine".

Ces événements culturels, organisés en collaboration avec le ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication et leurs partenaires, notamment la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs (CISAC) et la structure d’ingénierie culturelle ANYA, mettent à l’honneur deux volets désignés par l’UNESCO comme des priorités globales, à savoir "l’Afrique et le genre", a indiqué le BMDA dans un communiqué.

Un concert de sortie de résidence sera organisé le 25 novembre à la salle Renaissance à Rabat, afin de présenter les créations artistiques développées par les artistes durant la résidence, ajoute le communiqué, précisant qu'à cette occasion, des "artistes guests" seront invités durant le concert à performer avec les musiciennes

. Dans le cadre du Forum des rencontres professionnelles de Visa For Music 2021, festival et marché professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, le BMDA organise, le 26 novembre, un atelier qui se déroulera en présentiel avec une transmission digitale.

Cet atelier sur "le droit d’auteur et la gestion collective en temps de crise Covid-19 en Afrique" évoquera les aspects liés aux droits d’auteurs et de la mutation de la diffusion aujourd’hui, a ajouté la même source.

"La pandémie mondiale actuelle a été éprouvante, notamment pour le secteur culturel et pour les auteurs et artistes et a soulevé de nombreuses problématiques", a relevé le BMDA, soulignant que "le droit d’auteur est perçu comme un moyen de production et développement culturel et parmi les principaux vecteurs de tout modèle de financement culturel".

"La gratuité de nombreux événements artistiques et culturels représente un danger pour les auteurs", met en garde le BMDA, précisant qu'"il y a des artistes qui n’ont pas perçu de rémunération des événements diffusés en ligne".

Le Bureau marocain du droit d'auteur a "effectué un travail colossal pour atténuer les répercussions négatives issues de la crise de Covid-19 en faveur des auteurs et créateurs grâce à la répartition des droits d’auteurs et des droits voisins", lit-on au communiqué.

La célébration de la journée africaine des droits d'auteur sera marquée par l'organisation, le 25 novembre, de plusieurs conférences abordant plusieurs thématiques, à savoir "La diffusion et la production de la musique" (Nouveaux leviers et perspectives de développement de la production et de la diffusion musicale, du live au numérique), "La distribution de la musique"(L’émergence et le succès des scènes urbaines et actuelles et des labels qui lui sont associés : comment s’en inspirer ?), ainsi que "Peace Through Music, connectez le monde à travers la musique!" (La musique comme moteur du développement durable), en partenariat avec Playing for change et Joudour Sahara).

Le BMDA organisera, le 26 novembre, des conférences sur "L’attractivité et l’image du territoire" (Les festivals : la culture comme composante essentielle à l’attractivité des territoires), "Les ICC en Afrique" (Investir dans les Industries créatives et culturelles en Afrique) et "Droit d’auteur" (Le droit d’auteur et de la gestion collective en temps de crise Covid-19 en Afrique).

Deux ateliers sont en outre programmés à l’occasion, d'après la même source qui précise qu'il s’agit du "Coaching scénique", une formation au profit des artistes lauréats de Visa For Music et "la culture appliquée au digital", une journée technique autour des chemins à utiliser pour se développer grâce au digital dans le domaine artistique et culturel.
 

Les contenus liés

Les articles à la une