Plus de résultats
En ce moment
Culture

Industries culturelles et événementielles : Neila Tazi évalue les pertes du secteur et appelle à l'action (VIDEO)

2M.ma2M.ma

Le secteur des industries culturelles et créatives et de la production événementielle a été durement frappé par la pandémie du Covid-19. A l’arrêt pendant plus de 10 mois en raison des restrictions mises en place par les autorités sanitaires pour freiner la propagation du coronavirus, le secteur bénéficiera désormais de plusieurs mesures de soutien dans le cadre d’un contrat-programme signé en marge de la 11ème réunion du Comité de Veille Économique (CVE).

Paraphé par le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, le ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration, le ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle, le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) et la CGEM, ce contrat-programme couvre la période 2020-2022 et s’articule autour de quatre axes stratégiques, à savoir la préservation de l’emploi, le soutien économique et financier, le renforcement de la commande publique pour couvrir les défaillances du marché liées aux contraintes sanitaires et la gouvernance et la représentativité.

Invitée du JT de 2M, la présidente de la Fédération des industries culturelles et créatives de la CGEM, Neila Tazi, évalue les pertes du secteurs et revient sur ce contrat-programme comportant plusieurs mesures de soutien aux professionnels du secteur culturel et événementiel. La responsable souligne également l’importance de programmer une relance du secteur à travers des réunions et des concertations entre les différentes parties concernées. Plus de détails dans cette vidéo.

Les contenus liés

Les articles à la une