Plus de résultats
En ce moment
Festival international du court métrage du Souss: une édition virtuelle du 21 a…
Culture

Festival international du court métrage du Souss: une édition virtuelle du 21 au 24 mai à Aït Melloul

2M.ma2M.ma

 Le 13è Festival international du court métrage du Souss, se tiendra du 21 au 24 mai, à Aït Melloul en mode virtuel, sous le thème "cinéma et mutations sociales".

Organisée par "L’Atelier Comédia pour la créativité cinématographique", en partenariat avec la commune d'Aït Melloul, le Conseil de Souss Massa, la Faculté des Langues, Arts et Sciences Humaines d'Ait Melloul et avec le soutien du Centre Cinématographique Marocain, cette édition rendra un hommage posthume au défunt Abdelkader Ababou, indiquent les organisateurs dans un communiqué.

Selon le directeur du festival, Noureddine El Alaoui, “cette 13è édition entend célébrer la création artistique à travers le court métrage (fiction et documentaire) et identifier les mutations sociales et les dérèglements que connaît le monde, à travers les différentes expériences et visions cinématographiques”.

Le jury de ce festival qui rendra un hommage au critique cinématographique, Hassan Nraiss et à l'académicien, Abderrahman Tamara, comprend le réalisateur irako-allemand, Nouzad Chikhani, le réalisateur espagnol, Jorge Onieva Hermandez, la critique de cinéma, Yasmine Bouchfer, le scénariste, Mohamed El Alaoui et le chercheur en esthétique d’expression, Abdessalam Dekhan.

Suite à l’avis d’inscription qui a été lancé le 20 janvier 2021, pour la participation à la 13e édition de cet événement cinématographique, 18 courts métrages de fiction et 8 documentaires sont en lice pour la compétition.

Les courts métrages en lice dans la catégorie de la fiction sont: “Ghalia” de Ahmed Sakhr (Egypte), “Un philosophe” d’Abdellatif Fdil (Maroc), “HaHay Al Kilab” de Saddam Sadik (Soudan/ France), “L’enfant de l’Amour” d’El Houari Ghoubari (Belgique), “Crash” d’Alaeddine et Badreddine Jalass (Tunisie), “La zone Crise” de Hussein Jaafar Habib Sarhan (Bahrein), “Photographe” de Mohannad Muhammad Kalthoum (Syrie), “Ghost of spacetime” de Karim Taj, “The Crows’s Land” de Mohammed Hussein Mohammed, Abdelouahed Boulehia (Harakat Achwaiya - mouvements aléatoires), “Gone and never back” de Mai Mustafa Ekhou (Mauritanie), “Ijja” de Rachid El Hazmir, “Binta” de Jacques Kolie (Guinée Conakry).

Dans la catégorie des documentaires, il s'agit de “Kiarostami, le train qui ne se rate jamais” de Younes Ben Hajria (Tunisie), “Saguaro” Dalia Mohammed (Palestine) , "Le Vieil Homme et la Montagne" de Mohamed Rida Gueznai (Maroc), “ Al Holm Al Awal” (premier rêve) Mohamed Al Amiri (Irak/Liban), “Salvation” Hassan Idrisse Hassan (Libye), “Voyage d’espoir (Rihlat Amal) de Faraj Chatchat (Libye), “Histoires de juifs d’Egypte (Hawadit Yahoud Masr) d’Ahmed Hashem Mohamed (Egypte), “Médecin de l'humanité” d’Abdelbari Lamrini (Maroc).

Le Festival consacre cinq prix pour cette 13è édition à savoir “prix de Souss pour le meilleur court-métrage Fictions”, “Prix de Souss pour le meilleur court métrage Documentaire”, ”Prix Souss pour le meilleur scénario”, “Prix du jury” et “Prix de l’image cinématographique”.

 

Les contenus liés

Les articles à la une