Plus de résultats
En ce moment
Puis-je attraper la Covid-19 dans un train et quels sont les sièges les plus ri…
Coronavirus

Puis-je attraper la Covid-19 dans un train et quels sont les sièges les plus risqués? (Etude)

Modifié le

En ces temps de pandémie, plusieurs personnes n’arrivent plus à emprunter les moyens de transports en commun de peur d’attraper la maladie de la Covid-19. En effet, le risque de contamination est élevé dans les endroits clos, surtout si les mesures de prévention sanitaires ne sont pas respectées. Une étude menée par des chercheurs chinois et britanniques s’est penchée sur la question et a examiné le risque de contamination dans le train en Chine du 19 décembre 2019 au 6 mars 2020. Les détails.

Pour leurs recherches, les scientifiques se sont basés sur les données d'itinéraire et d'infection de passagers de trains à grande vitesse en Chine. Sur la période précédemment citée, ils ont pu identifier 2334 «patients index», des passagers qui ont commencé à présenter des symptômes de la maladie du coronavirus dans les 14 jours suivant leur voyage et qui ont été testés positifs au Covid-19,  ainsi que 72 093 autres passagers qui étaient assis dans les trois rangées et cinq sièges de ces patients index. Le voyage de ces passagers durait entre une et 8 heures.

Ainsi, pour les passagers du train assis à 3 rangées et à 5 colonnes d'une personne infectée (patient index), le taux d’attaque (TA) variait entre 0 et 10,3% avec une moyenne de 0,32%. Les passagers des sièges de la même rangée que le patient index avaient un taux d'attaque moyen de 1,5%, supérieur à celui des autres rangées, avec un risque relatif (RR) de 11,2, précise l’étude.

Concernant les voyageurs assis dans les sièges adjacents à un patient index, le taux d’attaque reste le plus élevé et s’établit à de 3,5%, ajoute-t-on de même source.

Toujours selon l’étude, le taux d'attaque diminuait avec l'augmentation de la distance entre les passagers, mais il augmentait en fonction du temps de co-voyage. Cet indicateur permettant de caractériser la morbidité de l’épidémie augmentait de 0,15% par heure et passait jusqu’à 1,3% par heure pour les passagers des sièges adjacents.

Pour empêcher la transmission du virus, les scientifiques recommandent une distance sociale de sécurité de plus d’un mètre pour les trajets d’une heure, et supérieure à 2,5 mètres pour les trajet de 2 heures et plus, tout en respectant les autres mesures sanitaires de prévention à savoir le port du masque et la désinfection des mains.

Les contenus liés

Les articles à la une