Plus de résultats
En ce moment
Coronavirus

Covid-19/Hausse des décès et des contaminations, taux d'occupation des lits en réanimation: Dr.Mrabet fait le point

Les décès et les nouvelles contaminations liés au coronavirus (Covid-19) sont en hausse au Maroc. Samedi 17 octobre, le ministère de la Santé a fait état, dans son bulletin quotidien de 18h00 concernant la situation épidémiologique dans le Royaume, d’un record de 60 nouveaux décès et de 3 763 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus en 24 heures. Une hausse inquiétante liée au relâchement constaté dans le respect des mesures de prévention et à l’augmentation des nombres de tests effectués, selon le coordonnateur du centre des opérations d’urgence au ministère de la Santé, Mouad Mrabet.

Pour Mouad Mrabet, le Maroc connaît, à l’instar des pays du monde entier, une forte dégradation de l'activité épidémique ces derniers temps. "L’Europe a enregistré un total de 740 000 cas d’infection la semaine dernière et en l’espace de 6 jours, les nouvelles contaminations ont largement dépassé ce chiffre. En Afrique, les nouvelles contaminations ont augmenté de 7% et les nouveaux décès de 8%. Cette hausse de contaminations et de décès est mondiale et malheureusement le Maroc est aussi concerné", a-t-il expliqué dans son passage au JT d’Addahira de 2M.

Selon le responsable, cette hausse des indicateurs de l'activité épidémique s’explique par le fait que plusieurs régions du Maroc sont entrées dans la phase 3 de l’épidémie et ce, pour différentes raisons à savoir le relâchement constaté dans le respect des mesures de prévention, le déconfinement, les foyers familiaux, les vacances et la reprise du travail, entre autres.

Interrogé sur les foyers de contamination familiaux, Dr. Mrabet estime qu’ils sont de plus en plus fréquents à cause de l’organisation des baptêmes, des fêtes de mariages et de fiançailles bien que les autorités les ont interdits. "Lors de ces rassemblements, les mesures de prévention sont souvent négligées et la contamination devient très facile", déplore le responsable.

Selon lui, cette hausse est liée aussi à l’augmentation du nombre de tests effectués. "Au cours des deux dernières semaines, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) avait mis en place un seuil de 300 tests pour chaque 100 000 habitants par semaine. Au Maroc, nous avons dépassé ce seuil depuis longtemps et nous effectuons plus de 400 tests pour chaque 100 000 habitants par semaine", assure le responsable.

Concernant le protocole sanitaire adopté, le responsable affirme qu’il est mis à jour systématiquement en fonction des avancées scientifiques et conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Pour ce qui est des cas actifs, 60% d’entre eux sont asymptomatiques et sont traités à domicile conformément au protocole sanitaire mis en place par les autorités sanitaires, indique le responsable. "En cas de complications, les patients sont accueillis aux hôpitaux du Royaume où ils reçoivent les soins nécessaires", ajoute-t-il tout en affirmant que le taux d’occupation des lits en réanimation consacrés aux patients Covid-19 ne dépasse pas les 30%.

Pour le moment, et en l'absence d'un vaccin, le responsable a insisté sur la nécessité de respecter strictement les mesures de prévention afin de se protéger et protéger les autres contre le virus.

Les contenus liés

Les articles à la une