Plus de résultats
En ce moment
Covid-19 : l’immunité post-infection est-elle aussi durable que l’immunité vacc…
Covid-19

Covid-19 : l’immunité post-infection est-elle aussi durable que l’immunité vaccinale ? (Spécialiste)

2M.ma2M.ma

Nombreux sont ceux qui ne se font pas vacciner croyant que l’immunité post-infection est aussi durable que celle conférée par les vaccins. Cette immunité « naturelle » est-elle vraiment protectrice ? Evite-t-elle à certains patients de recevoir un vaccin anti-covid-19 ? Le point avec un spécialiste.

« L’immunité vaccinale est plus efficace que celle naturelle, de par la qualité de la production des anticorps ainsi que leur durabilité », nous indique Dr.Taieb Hamdi, médecin chercheur en politiques de santé.

Et d’ajouter que l’immunité chez les personnes déjà infectées ayant reçu un vaccin anti-covid-19 est plus forte que celle conférée par les vaccins chez les personnes jamais infectées par la Covid-19. En ce qui concerne la défense immunitaire, celle produite après l’infection se classe en troisième lieu après les deux précitées.

« Une vaccination après une infection donne 100 fois plus d’anticorps qu’une vaccination toute seule », indique le médecin.

Selon le spécialiste, l’immunité post infection est perdue au bout de 6 mois alors que l’immunité vaccinale est plus durable dans le temps, à l’exception de cas isolés.

« 26 % des patients symptomatiques n'ont plus de réponse immunitaire significative six mois après l'infection », rappelle Dr Hamdi, citant une étude de l’Université d’Oxford.

« Les anticorps produits après l’infection sont généralement éparpillés, alors que ceux conférés par les vaccins sont orientés vers une seule cible, ce qui donne lieu à une bonne réaction immunitaire », poursuit le professionnel

Et de souligner que l’immunité post infection est « imprévisible ». Les personnes qui ont fait des formes graves développement une forte immunité contrairement aux personnes qui ont fait des formes légères ou asymptomatiques.

« Environ 8 % des patients ne développeraient pas d’anticorps du tout après l’infection », d’après une autre étude de l’université d’Oxford.

A noter que le taux d’anticorps après deux doses de vaccin est 10 fois supérieur à celui produit après une infection naturelle.

 

Les contenus liés

Les articles à la une