Plus de résultats
En ce moment
Covid-19 : Les rhumes courants permettraient au système immunitaire de reconnai…
Coronavirus

Covid-19 : Les rhumes courants permettraient au système immunitaire de reconnaitre le SRAS-CoV-2

Les rhumes courants permettent aux systèmes immunitaires de certaines personnes de reconnaître rapidement le coronavirus même si elles ne l’ont jamais contracté auparavant, estime une nouvelle étude menée par des scientifiques de l’Institut La Jolla pour l’immunologie (LJI) aux Etats-Unis.

La recherche, publiée le 4 août 2020 dans la revue Science , suggère que les cellules T, qui se souviennent de la façon de combattre les autres coronavirus, peuvent donner à certaines personnes une avance immunologique contre le nouveau coronavirus.

«Nous avons maintenant prouvé que, chez certaines personnes, la mémoire des cellules T préexistantes contre les coronavirus communs peut reconnaître le SRAS-CoV-2, jusqu'aux structures moléculaires exactes», déclare Daniela Weiskopf, professeure adjointe à la recherche au LJI, qui a codirigé la nouvelle étude avec le professeur Alessandro Sette.

Selon les auteurs de l’étude, cela pourrait aider à expliquer pourquoi certaines personnes présentent des symptômes de maladie plus légers alors que d'autres tombent gravement malades.

Pour le professeur Sette, la réactivité immunitaire peut se traduire par différents degrés de protection. « Avoir une forte réponse des lymphocytes T, ou une meilleure réponse des lymphocytes T peut vous donner l'opportunité de monter une réponse beaucoup plus rapide et plus forte », a-t-il expliqué.

Les scientifiques se sont demandé si ces cellules T provenaient de personnes qui avaient déjà été exposées à des coronavirus du rhume, ce que le Pr Sette appelle les «cousins ​​moins dangereux» du SRAS-CoV-2. Si oui, l'exposition à ces virus du rhume a-t-elle conduit à une mémoire immunitaire contre le SRAS-CoV-2?

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont étudié un ensemble d'échantillons de sang prélevés chez des personnes qui n’ont jamais eu la Covid-19. Résultats : ces personnes non exposées avaient des cellules T mémoires qui pouvaient reconnaître à la fois le nouveau coronavirus et les quatre types de coronavirus du rhume.

Cette découverte suggère que la lutte contre un coronavirus commun du rhume peut en effet permettre aux lymphocytes T de reconnaître le SRAS-CoV-2. «Nous savions qu'il existait une réactivité préexistante et cette étude fournit des preuves moléculaires directes très solides que les lymphocytes T mémoire peuvent identifier le SRAS-CoV-2», précise le Pr Sette.

Les contenus liés

Les articles à la une