Plus de résultats
En ce moment
Covid-19 : le point sur la pandémie dans le monde au 13 janvier 2022
Santé

Covid-19 : le point sur la pandémie dans le monde au 13 janvier 2022

2M.ma avec agences2M.ma avec agences

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : voici un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde au jeudi 13 janvier 2022.

En Grande-Bretagne, le Premier ministre Boris Johnson, est visé par des appels à la démission au sein même de sa majorité. Il avait admis sa présence à une fête à Downing Street en plein confinement en 2020.

Novak Djokovic a bien été intégré jeudi au tableau de l'Open d'Australie, mais le bras de fer juridique concernant son visa se poursuit et le N.1 mondial de tennis, non vacciné, demeure sous la menace d'une expulsion.

Aux Etats-Unis, Joe Biden a annoncé jeudi qu'il doublait le nombre des tests qui seront distribués gratuitement aux Américains en faisant la demande, à partir de la semaine prochaine, le faisant passer à un milliard.

En Espagne, le gouvernement s'est résolu jeudi à fixer un prix maximum pour les autotests, qui ne pourront pas dépasser trois euros à partir de samedi prochain. La troisième dose de vaccin sera par ailleurs accessible à partir de 18 ans au lieu de 40 actuellement et le rappel pourra intervenir cinq mois après la dernière dose et non six mois comme auparavant.

En Grèce, les personnes non vaccinées de plus de 60 ans se verront infliger à partir du 16 janvier une "amende de 100 euros par mois" tant qu'elles ne seront pas vaccinées, a annoncé jeudi le gouvernement local, rappelant que le vaccin contre le Covid-19 est obligatoire pour cette tranche d'âge.

La Hongrie va offrir une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 à sa population pour tenter d'endiguer la forte hausse du nombre des contaminations.

En Finlande, les autorités sanitaires ont annoncé jeudi réduire la période de l'isolement pour les personnes positives au virus, au moment où la Première ministre fait face à une vague de critiques face à une flambée record des cas de Covid-19.

Les personnes vaccinées contre le Covid-19 seront autorisées dès vendredi à venir du Royaume-Uni en France sans avoir à présenter de motif impérieux, et n'auront plus à subir une période d'isolement de 48 heures, ont annoncé jeudi les autorités françaises.

La pandémie a fait au moins 5.511.146 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP jeudi à 11h00 GMT, à partir de sources officielles.

En valeur absolue, les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 843.624 morts, suivis par le Brésil (620.371), l'Inde (485.035) et la Russie (319.172).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

 

Les contenus liés

Les articles à la une