Plus de résultats
En ce moment
Covid-19: La France maintient son objectif de lever progressivement les restric…
France

Covid-19: La France maintient son objectif de lever progressivement les restrictions en mai

2M.ma avec agences2M.ma avec agences

Malgré une faible décrue de l’épidémie, la France maintient son objectif de lever progressivement les restrictions en mai, en supprimant la limite des 10 km le 2 mai au soir et en rouvrant les terrasses mi-mai, grâce à l'accélération de la vaccination.

Sur tout le territoire, "il apparaît que nous pourrions être au pic ou proches de l'être", a souligné le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue des Conseils de défense et des ministres.



Le calendrier tracé fin mars par le président Emmanuel Macron reste "la base de travail" poursuit-il.

Ainsi, la rentrée scolaire reste prévue lundi 26 avril, en présentiel dans les écoles maternelles et primaires, et à distance pour une semaine au collège et au lycée.

Selon l’AFP, Emmanuel Macron prévoit d'alléger éventuellement le couvre-feu et de rouvrir à partir de la mi-mai les commerces non alimentaires et lieux de culture en réduisant les effectifs.


Le choix de l'exécutif concernant la levée progressive des restrictions reflète sa conviction que le nombre de contaminations tombera autour de 20.000 par jour d'ici à un mois et que l'objectif des 20 millions de vaccinés avec au moins une dose, prévu mi-mai, sera atteint, ajoute-t-on de même source.

"A ce stade l'épidémie recule deux fois moins rapidement qu'en novembre" et "la pression hospitalière reste extrêmement forte", a précisé Gabriel Attal.

A noter que le Premier ministre Jean Castex tiendra jeudi une conférence de presse, en présence des ministres de l'Education Jean-Michel Blanquer et de la Santé Olivier Véran, pour aborder les sujets des frontières, de la campagne de vaccination et de la rentrée scolaire des vacances de printemps qui devrait être assortie d'une vaste campagne de dépistage par autotests et tests salivaires.


Pour rappel, le nombre des cas hospitalisés en réanimation est resté au-dessus des 5.900 personnes mercredi, en dépit d'une très légère baisse, selon les chiffres publiés par Santé publique France.

Les contenus liés

Les articles à la une