Plus de résultats
En ce moment
Conditions d'accès au Maroc: nouvelles précisions des autorités sanitaires
Maroc

Conditions d'accès au Maroc: nouvelles précisions des autorités sanitaires

2M.ma2M.ma

Les voyageurs en provenance des pays de la liste A devront disposer d’un pass vaccinal ou un certificat attestant que la personne est complètement vaccinée, selon le protocole sanitaire publié ce vendredi par le Ministère de la Santé.

Pour les personnes n’ayant pas pu être vaccinées ou incomplètement vaccinées, un test PCR négatif à l’embarquement ne datant pas de plus de 48 heures est nécessaire. Les enfants de moins de 11 ans sont exemptés.

Par ailleurs, des laboratoires mobiles au niveau des navires de traversée pourront être installés afin d’effectuer des tests PCR à bord, précise-t-on encore.

Le passager devra également télécharger une fiche sanitaire avant son embarquement (distribuée aussi à bord de l’aéronef ou du navire), dûment renseignée, notamment l’adresse du passager et deux numéro de téléphone permettant de le localiser, en cas de besoin, pendant les 10 jours qui suivent son arrivée sur le territoire national.

Liste B : Maintien de la suspension des liaisons

Les liaisons demeurent suspendues avec les pays de la liste B. Cependant, concernant les autorisations exceptionnelles, accordées par les services consulaires, les autorités sanitaires ont fixé trois conditions :

- Un test PCR négatif à l’embarquement, datant de 48 heures au maximum ;

- Une quarantaine contrôlée de 10 jours, à la charge de l’intéressé dans des structures préalablement désignées par les autorités locales ;

- Un test PCR de contrôle au 9ème jour.

Pour rappel, on entend par liste B, les pays enregistrant une circulation communautaire d’un nouveau variant, autre que le variant alpha (considéré actuellement prédominant au Maroc), ou les pays dont les données sur la situation épidémiologique et la surveillance génomique ne sont pas disponibles, ou encore tout autre pays pour lequel il existe des arguments en faveur d’une dégradation de la situation épidémiologique.

La liste B compte l’Afghanistan, l’Algérie, l’Angola, l’Argentine, le Bahreïn, le Bangladesh, le Bénin, la Bolivie, le Botswana, le Brésil, le Cambodge, le Cameroun, le Cap Vert, le Chili, la Colombie, le Congo, Congo (RDC), Cuba, les Emirats Arabes Unis, Eswatini, Guatemala, Haïti, Honduras, l’Inde, l’Indonésie, l’Iran, l’Irak, la Jamaïque, le Kazakhstan, le Kenya, le Kuweït, Lesotho, Lettonie, Liberia, la Lituanie, Madagascar, la Malaisie, le Malawi, les Maldives, Mali, les Iles Maurice, le Mexique, la Namibie, le Népal, le Nicaragua, le Niger, Oman, Ouganda, le Pakistan, Panama, le Paraguay, le Pérou, Qatar, la République Centraficaine, la République Démocratique Populaire de Corée (Nord), les Seychelles, le Sierra Leone, la Somalie, le Soudan, l’Afrique du Sud, le Sri Lanka, le Sud Soudan, la Syrie, la Tanzanie, Tchad, Thaïlande, Togo, l’Ukraine, l’Uruguay, le Venezuela, le Vietnam, le Yémen, la Zambie et le Zimbabwe.

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une