Plus de résultats
En ce moment
Burkina/Présidentielle: des "bureaux de vote" fermés en raison de "menaces" (Co…
Elections

Burkina/Présidentielle: des "bureaux de vote" fermés en raison de "menaces" (Commission électorale)

2M.ma2M.ma

Un "certain nombre" de bureaux de vote du scrutin présidentiel et législatif au Burkina Faso ont été fermés, dimanche 22 novembre, à cause de "menaces", a indiqué le président de la Commission électorale, Newton Ahmed Barry.

"Il y a un certain nombre de bureaux de vote qui avaient ouvert dans l'Est et dans d'autres régions qui ont dû fermer en raison des menaces", a-t-il dit lors de la présentation d'un bilan partiel.

"Des individus ont interdit des populations de prendre part au vote", a-t-il ajouté, affirmant toutefois que "dans l'ensemble (...) tout se passe bien".

Dans certaines localités de l'Est et du Nord, les régions les plus touchées par les attaques terroristes, "on a dit à des populations que celui qui plonge son doigt dans l'encre indélébile peut dire adieu à son doigt", selon M. Barry.

Début novembre, la Cour constitutionnelle avait constaté que l'élection ne pourrait se tenir sur 17,7% du territoire, faute d'une présence de l'Etat, administrative et sécuritaire, suffisante.

Quelque 6,5 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour le double scrutin présidentiel et législatif. Ils devront départager 13 candidats en lice pour la présidentielle. Outre le président sortant, Roch Marc Christian Kaboré qui part favori pour rempiler, la liste comprend notamment le chef de file de l'opposition Zéphirin Diabré (UPC), Kadré Desiré Ouédraogo, (Agir ensemble) ou encore Eddie Komboïgo (CDP).

Côté législatives, 10.652 candidats représentant 96 partis, 5 formations politiques et 25 regroupements d'indépendants sont en lice pour les 127 sièges de l'Assemblée nationale.

 

Les contenus liés

Les articles à la une