Plus de résultats
En ce moment
Béni Mellal-Khénifra: 2.651 élèves déscolarisés ont retrouvé les bancs de l'éco…
Enseignement

Béni Mellal-Khénifra: 2.651 élèves déscolarisés ont retrouvé les bancs de l'école en 2020-2021 (AREF)

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

 Un total de 2.651 élèves déscolarisés ont pu retrouver les bancs de l’école lors de l’année scolaire 2020-2021, selon l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région Béni Mellal-Khénifra.

Grâce à la mobilisation et l’adhésion de l’ensemble des intervenants et partenaires, 899 élèves du cycle de l’enseignement primaire ont pu être récupérés, de même que 1.649 autres du cycle secondaire collégial et 103 élèves de l’enseignement secondaire qualifiant, a précisé l’AREF.

Ces données ont été rendues publiques à l’issue d’une rencontre régionale de coordination tenue vendredi au siège de l’AREF Béni Mellal-Khénifra pour préparer le lancement de l’édition 2021 de "la caravane de mobilisation sociale", une initiative d’appui à la scolarisation et la réintégration des élèves déscolarisés.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des dispositions de la loi-cadre 51-17 relative à la réforme du système éducatif qui vise à doter le Maroc d’une école renouvelée, juste, citoyenne et inclusive pour garantir l’égalité des chances et promouvoir un enseignement de qualité.

Elle s'insère également dans le cadre de la qualification de l’élément humain et la mise en oeuvre du projet N°5 concernant le rattrapage scolaire et l’amélioration de l’efficacité de l’éducation non formelle.

Les participants à cette rencontre régionale de coordination ont discuté des préparatifs de “la caravane de mobilisation sociale 2021”, de la mise en place des plans des opérations et des étapes de déploiement du programme de sensibilisation au niveau des directions provinciales de l’éducation nationales ainsi que de l’élaboration de la carte de la non-scolarité et du décrochage scolaire.

L’accent a été mis aussi sur l’importance de fédérer l’ensemble des énergies locales pour trouver une réponse adéquate à la problématique de la non-scolarisation des enfants aux besoins spécifiques à travers leur intégration directe dans le système d'enseignement et les programmes de l’école de la deuxième chance.
 

Les contenus liés

Les articles à la une