Plus de résultats
En ce moment
60 MDH pour la mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés de Dakhla (Bouc…
Provinces du Sud

60 MDH pour la mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés de Dakhla (Bouchareb)

2M.ma avec Map2M.ma avec Map
Modifié le

Un montant de 60 MDH a été mobilisé pour la réalisation du programme complémentaire de mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés de Dakhla, a indiqué, vendredi à Dakhla, la ministre de l'Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb.

S’exprimant lors d’une rencontre avec les professionnels sur la relance du secteur de l’urbanisme et de la construction dans la région de Dakhla Oued Eddahab, Bouchareb a souligné que ce programme, qui a débuté en 2018, est en cours de réalisation et les travaux ont atteint une étape avancée.

Elle a également noté qu’un montant de 39 MDH a été alloué pour lutter contre l’habitat insalubre à Dakhla, dans le cadre d’une convention relative à la mise à niveau urbaine de Dakhla et les centres émergents dans la province d’Oued Eddahab.

De même, la responsable gouvernementale a fait savoir que son département a alloué environ 750 MDH, dans le cadre du nouveau programme d’habitat et d’urbanisme des provinces du Sud du Royaume (2007-2015), qui comprend les lotissements, la mise à niveau urbain et la restructuration de quartiers sous équipés.



Dans cette lignée, Bouchareb a fait observer que les programmes de mise à niveau urbaine et de restructuration de quartiers sous équipés ont contribué amplement à l'amélioration des conditions de vie de la population, à travers la mise en place des équipements de base nécessaires portant notamment sur les voiries, places publiques, espaces verts, services publics et le réseau d'assainissement liquide.

Dans ce sillage, elle a souligné que ces programmes avaient un impact positif et direct sur la population, ayant abouti à l’annonce de Dakhla ville sans bidonville en 2010, tout en mettant l’accent sur la mise en place d’une offre de logement variée et adaptée aux besoins de la population, dans le cadre d'une stratégie anticipative, afin de lutter contre le phénomène de l'habitat insalubre.

Pour sa part, le président du Conseil régional, El Khattat Yanja a noté que la mise en œuvre des orientations du nouveau modèle de développement des provinces du sud et du programme de développement intégré de la région, ainsi que les projets s’inscrivant dans le cadre du Plan de développement régional, ont largement contribué à l’accélération de la dynamique socio-économique de la région qui aspire à s’ériger en un pôle économique et un carrefour d’échanges commerciaux et sociaux avec les pays de l’Afrique subsaharienne et les autres pays du continent.

Ces projets et programmes sont de nature à contribuer au renforcement de la compétitivité et de l’attractivité de la région, afin de relever les différents défis et répondre aux attentes de la population, a-t-il poursuivi.

De son côté, le directeur de l'Agence urbaine de Dakhla-Oued Eddahab, Moulay Mhamed Hammou a présenté un exposé dans lequel il a mis en exergue les grandes lignes du plan de relance du secteur de l’urbanisme et de la construction dans la région.

Les autres intervenants ont passé en revue les difficultés et contraintes auxquelles est confronté le secteur de de l’urbanisme et de l’habitat dans la région, soulignant l'importance d'adopter une approche participative, dans la perspective de trouver des solutions pour relancer le secteur, notamment dans l’étape post-Covid.

Ont notamment pris part à cette rencontre le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, le gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahaman El Jaouhari et les présidents des conseils élus.

Il est à noter que  Bouchareb a effectué une tournée à Dakhla au cours de laquelle elle s’est informée des projets supervisés par le ministère dans la région.

Les contenus liés

Les articles à la une