Plus de résultats
En ce moment
Coronavirus vs Chloroquine: démêler le vrai du faux
Santé

Coronavirus vs Chloroquine: démêler le vrai du faux

2m.ma2m.ma

A la fin du mois de mars dernier, le professeur français Didier RAOULT, microbiologiste et directeur de l'Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée infection à Marseille publiait sur le site de l’IHU, les résultats d’une étude, réalisée sur une vingtaine de patients positifs au Covid19, qui dénotent du succès de son traitement à base d’hydroxychloroquine contre le coronavirus.

Depuis, la réalisation de ses essais cliniques a suscité une grande polémique puisque, selon les détracteurs (une partie de la communauté scinetifique), il n’existe aucune preuve scientifiquement contrôlées de l’efficacité de ce protocole thérapeutique. Devant

Face à une forte augmentation du nombre des nouveaux cas, le Maroc avait décidé, durant cette période, l’introduction de la chloroquine, combiné à l’Azythromicine, dans la prise en charge thérapeutique des cas confirmés covid-19. La Chloroquine, serait-il vraiment le traitement miracle ? Que sait-on de ce médicament et quels seraient ses effets indésirables ? Réponse avec Dr Leila BICHRA, médecin spécialiste en dermatologie dans cette édition de Sabahiyate

Il s’agit d’une molécule utilisée dans le traitement et la prévention du paludisme. Grâce à son pouvoir anti-inflammatoire, la chloroquine et l’hydroxychloroquine (dérivé) est également prescrite en dermatologie et en rhumatologie mais aussi dans le traitement des maladies auto-immunes comme le lupus…

Bien que son efficacité n’ait pas encore été scientifiquement reconnue, il s’est avéré que l’administration de la chloroquine, en traitement du coronavirus, diminuerait significativement la charge virale du Covid-19. L’hydroxychloroquine (600 mg/jour) est prescrite en 3 doses journalières (200 mg/prise) pendant une semaine pour les personnes qui suivent le traitement à domicile et entre 10 à 12 jours pour les patients admis à l’hôpital.

Les effets secondaires ?

Comme tous les médicaments, la chloroquine a des effets secondaires à savoir les troubles digestifs, comme les diarrhées, les maux de tête, des allergies et des éruptions cutanées, des démangeaisons et une arythmie cardiaque. Parmi les effets indésirables nocifs, du traitement à long terme, est la survenue d’un glaucome et des maladies de la rétine, c’est pourquoi, il faut effectuer des contrôles tout au long de la durée de la thérapie.

Coronavirus : Qui sont les super-contaminateurs ?

Ayant une charge virale très forte, ces malades asymptomatiques sont responsables de la contamination de plusieurs dizaines de personnes notamment dans les lieux fermés et en l’absence des gestes barrières.

Qu’en est-il du facteur de mortalité ?

Le taux de létalité est le nombre de morts par rapport au nombre de personnes infectées. Au Maroc, il reste aux alentours de 1,9 %. Si les maladies chroniques sont d’importants facteurs de comorbidité dans le nombre des décès liés au coronavirus, il existe toutefois des facteurs génétiques encore méconnus qui sont à l’origine de mortalité chez les jeunes. Le corps soignant ne le répétera jamais assez, la vigilance doit rester de mise. «Protégez-vous et protégez vos proches».

 

Les contenus liés

Les articles à la une