Plus de résultats
En ce moment
Débat

"On n'est pas obligé d'être d'accord": Quelle place pour la Darija? Réponse, mercredi à 21h40

2m.ma2m.ma

La Darija (Dialecte marocain), langue de la discorde ? C’est la question que posera Hanane HARRATH à ses invités, dans votre nouveau magazine de débat «On n’est pas obligé d’être d’accord», mercredi 17  février à 21h40 sur 2M.

Longtemps réduite à un dialecte populaire, la langue familière de la Darija gagne du terrain durant les années 2000 qui coïncide avec les débuts d’internet au Maroc. La langue maternelle est alors  utilisée dans les médias  à leur tête, les radios, la publicité et plus récemment l’enseignement.

Avec l’émergence des réseaux sociaux, la Darija devient une tendance. Elle est adoptée toutes les classes sociales. Elle est alors utilisée comme le moyen de communication par excellence dans les slogans publicitaires au détriment de l’arabe classique qui se limite aujourd’hui aux discours et courriers officiels. Pour donner du sens à cette mutation, certains iront jusqu’à la retranscrire en caractères latins, devenus si familiers dans notre quotidien.

Un phénomène qui indigne les linguistes et les intellectuels, indignés de la dégradation du niveau de la langue Arabe classique et des langues étrangères.

Certains pourtant, refusent encore de lui accorder une place plus grande notamment dans l’enseignement surtout après l’introduction en 2018 de quelques mots de Darija (noms de pâtisseries traditionnelles) dans les manuels scolaires de primaires. Le débat fait donc rage ces dernières années...

La Darija (Dialecte marocain), langue de la discorde ? Eléments de réponse avec Hanane HARRATH à ses invités, mercredi 17 février à 21h40 dans «On n’est pas obligé d’être d’accord».

 

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une