Plus de résultats
En ce moment
Tarifs revus à la hausse, soumission électronique,.. : Tout sur les nouvelles r…
Union Européenne (UE)

Tarifs revus à la hausse, soumission électronique,.. : Tout sur les nouvelles règles du Visa Schengen

2M.ma2M.ma

Les règles d'octroi des Visas Schengen vont changer à partir de février 2020. Après l'adoption du "code des visas actualisé" par le Conseil de l’Union Européenne (UE) en juin dernier, le dossier à soumettre pour l'obtention du droit de passage aux territoires de l'UE subira ainsi quelques modifications, avec plus de facilités dans certains volets, et moins dans d'autres.

Selon le site dédié à l'information liée aux visas Schengen,  les principales modifications prévues par le code actualisé sont, d'abord, des frais de visa plus élevés (de 33% dans certains cas). "Les demandeurs qui payaient auparavant 60 euros par visa devront désormais payer 80 euros, tandis que ceux qui devaient payer 35 euros par visa devront désormais payer 40 euros. Cela comprend les enfants et d’autres catégories qui ont été accordés avec l’avantage de payer des frais d’amant", informe le portail. Les enfants âgés de moins de 6 ans restent néanmoins exonérés. 

Le nouveau code introduit également un mécanisme qui examine si les frais de visa doivent changer ou rester les mêmes tous les trois ans. Certains des pays coopérant avec l’UE en matière de réadmission de migrants clandestins peuvent également bénéficier d’une réduction des frais de visa, est-il expliqué.

Cependant, pour faciliter les procédures de demandes de visas, le code des visas actualisé invite les États membres à autoriser, dans la mesure du possible, le remplissage et la transmission électroniques des formulaires de demande. Il les oblige également à autoriser les demandeurs de visa à signer le formulaire de demande par voie électronique, cette signature électronique devant ensuite être reconnue par l’État membre compétent, peut-on lire.

Un autre aspect à noter est la prolongation de la période pendant laquelle une demande de visa peut être déposée, de trois mois à six mois avant un voyage. "Les gens de mer dans l’exercice de leurs fonctions peuvent, dès le mois de février, présenter une demande d’admission neuf mois avant leur arrivée dans l’un des ports Schengen". Le délai de dépôt d’une demande est de 15 jours calendaires au plus tard avant le voyage prévu dans l’espace Schengen, est-il stipulé.

Autre modification, les autorités représentatives de chaque membre de l’espace Schengen doivent être présentes dans chaque pays tiers pour ce qui est de l’admission des visas après le 2 février 2020. Cela signifie que les États membres de l'espace Schengen doivent être présents dans tous les pays tiers, que ce soit par l’intermédiaire de leur ambassade ou consulat, d’un autre État membre ou en externalisant l’obtention du visa Schengen à un prestataire de services extérieur.

Le dernier changement notable à retenir est la possibilité de rallongement de la validé des visas pour les voyageurs fréquents. Ces derniers, qui devront avoir également des antécédents positifs en matière d'usage légal de leur précédents visas, et ayant de surcroît une bonne situation économique dans leur pays d’origine, pourront bénéficier d’un visa à entrées multiples valable cinq ans au maximum.

Les contenus liés

Les articles à la une