Plus de résultats
En ce moment
Tunisie: ouverture des bureaux de vote pour le second tour de la Présidentielle
Politique

Tunisie: ouverture des bureaux de vote pour le second tour de la Présidentielle

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes, dimanche matin, en Tunisie pour le second tour de l'élection présidentielle anticipée, opposant le président du parti "Qalb Tounès" (cœur de Tunisie), Nabil Karoui à l’indépendant Kaiss Saed.

A l’étranger, le vote pour ce tour de la présidentielle anticipée a commencé vendredi pour prendre fin dimanche.

Jusqu'à samedi à 16h00, le taux de participation des Tunisiens à l'étranger était de 9,3 % , soit 35820 votants avec une légère hausse par rapport au premier tour de la présidentielle et aux législatives à la même heure.

Selon les résultats annoncés par l'Instance supérieure indépendante des élections (ISIE), le candidat indépendant Kais Saed est arrivé en tête du premier tour du scrutin avec 18,4% des voix, suivi de Nabil Karoui qui a obtenu 15,6%.

En détention depuis le 23 août dernier pour soupçon de blanchiment d'argent et d'évasion fiscale, Karoui a été libéré mercredi dernier. Son incarcération a suscité une polémique sur l'application du principe de l'égalité des chances entre les candidats.

La Cour de cassation a ordonné sa libération immédiate ainsi que l’annulation de la décision de la chambre d’accusation près la Cour d’appel laquelle avait, le 2 octobre, refusé la remise en liberté du propriétaire de la chaîne de télévision "Nesma" et considéré "la procédure nulle et non avenue". La demande de libération de Nabil Karoui, présentée par ses avocats, a été rejetée à trois reprises.

En réaction à l'incarcération de Nabil Karoui, le candidat Kaies Said avait annoncé sa décision de ne pas mener une campagne électorale pour des raisons morales et pour lever toute ambiguïté concernant la question de l'égalité des chances entre les candidats du 2e tour.

Le collectif de défense de Karoui a intenté, mardi 8 octobre courant, un procès auprès du Tribunal administratif pour reporter la date de la présidentielle, qui a été rejeté par la justice.

Sur cette demande du report de cette échéance électorale, le président de l'ISIE, Nabil Baffoun, a souligné l'engagement de la Tunisie à respecter les délais constitutionnels de l'élection d'un président devant succéder au président de la République par intérim, Mohamed Ennaceur, investi de ses fonctions suite au décès de Béji Caid Essebsi le mois de juillet dernier.

Lors d’une conférence de presse samedi, Baffoun a fait savoir que l’annonce des résultats préliminaires du deuxième tour de ce scrutin sera faite ce lundi ou au maximum mardi.

Il a ajouté que le dépouillement des voix et leur décompte est de loin plus facile pour le second tour de la Présidentielle et que l'annonce sera, de ce fait, faite au plus tôt, bien que la législation donne à l’ISIE un délai de trois jours, après le scrutin, pour annoncer les résultats.

Pour M. Baffoun, toutes les dispositions ont été prises pour l'ouverture du scrutin en Tunisie ce dimanche de 8h00 à 18h00.

Au moins 70.000 agents et cadres de la sécurité nationale ont été déployés dans les différentes régions du pays pour assurer le bon déroulement du vote.

D’après le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Khaled Hayouni, environ 48.000 agents, qui vont être déployés dans les centres de vote, les centres de collecte, les sièges centraux et bureaux régionaux de l’Instance supérieure indépendante des élections, seront chargés de la sécurisation des opérations de vote et de dépouillement, des personnalités présentes, des invités, des journalistes, des observateurs et aussi de tous les candidats en lice.

Plus de 20.000 autres agents seront déployés dans toutes les régions du pays, afin de garantir la sécurité générale. Des unités de la protection civile seront aussi en place pour toute intervention ou urgence, a ajouté la même source.

La même source a fait savoir que le ministère de l’Intérieur, qui a commencé à travailler en collaboration avec l’ISIE depuis le 30 juillet dernier, a mis en place une Commission sécuritaire en charge de la coordination avec les différents acteurs intervenant dans le processus électoral.

Elle est chargée de faire le suivi de toutes les formes de coordination avec l’ISIE du début du processus électoral, passant par l'acheminement du matériel électoral jusqu’à la proclamation des résultats, a-t-il assuré.

Le ministère de l’Intérieur a aussi affecté un cadre du département pour le poste de Coordinateur sécuritaire régional dans chaque circonscription électorale dont le nombre s’élève à 27.

Selon Hayouni, les agents de sécurité travailleront également en collaboration avec les forces armées s'agissant notamment du transport du matériel électoral aux différentes circonscriptions électorales.

Ce scrutin se déroulera sous la supervision d’observateurs issus d’organismes étatiques, de la société civile et d’instances internationales attendus à travers tous les bureaux et centres du vote de la République, afin de veiller au bon déroulement du processus électoral.

"Quelque 12000 observateurs sont présents à cet effet", selon l’ISIE qui fait état de la présence d’observateurs représentant notamment la Ligue arabe, le Parlement arabe, l’Union européenne et l’Institut EISA, ainsi que l’Union générale du Travail tunisienne (UGTT) et les organisations de la société civile "Aatid", "Mourakiboun" et "Ana Yakidh".

Le nombre de bureaux de vote lors de ce scrutin qui se déroule avec la participation de plus de sept millions d’électeurs, s’élève à 13.834 dont 13.450 bureaux à l’intérieur.

Les contenus liés

Les articles à la une