Plus de résultats
En ce moment
Société

Reportage / Les propos "malsains" de Adil El Miloudi dépassent les frontières

2M.ma2M.ma

« Celui qui ne tabasse pas sa femme n’est pas un homme », c’est cette déclaration de Adil El Miloudi qui a mis le feu aux poudres. Et pour cause, lors de son passage sur une chaine de télévision, en juin dernier, le chanteur populaire  marocain a fait l'apologie de la violence contre les femmes.

Il ne s’est d’ailleurs pas arrêté là puisqu’il a aussi affirmé qu’il a l’habitude de frapper sa femme et cela est naturel, salon lui. Des propos "malsains" qui ont indigné et scandalisé les associations de femmes marocaines qui les trouvent inacceptables.

Pour la présidente d’une de ces associations, « ces propos banalisent la violence à l’égard de la femme et éclaboussent notre image à l’étranger. Ce chanteur balaye d’un revers de main tous nos efforts pour la défense des droits de la femme et ternit notre réputation à l’échelle internationale ».

Du côté de la société civile, les Marocains se disent outrés par ces dires qui ont dépassé les frontières. En effet, plusieurs médias étrangers,  notamment français, ont relayé les propos du chanteur. Des Marocains réclament qu’il soit jugé pour apologie à la violence et à la misogynie. De même, des appels ont été lancés via les réseaux sociaux pour interdire au chanteur de passer à la radio et à la télévision ainsi que d’annuler ses spectacles et ses concerts. Reportage..

Les contenus liés

Les articles à la une