Plus de résultats
En ce moment
Digital

Reportage/ APEBI : Saloua Karkri-Belkeziz passe le flambeau à Amine Zarouk

Iliasse El Mesnaoui / Ahmed RachidIliasse El Mesnaoui / Ahmed Rachid

La Fédération des technologies de l'information, des télécommunications et de l'offshoring (APEBI) a tenu, mercredi 15 janvier, son Assemblée générale ordinaire élective. L'objectif en était d'élire le 16e président de son histoire, mais également de célébrer, sous le signe du renouveau, les 30 ans de cette association professionnelle fondée en 1989.

C'est ainsi que la présidente sortante, Saloua Karkri-Belkeziz, a passé le flambeau à Amine Zarouk (DG d’Alten DC Maroc), élu en compagnie de Mehdi Alaoui, respectivement aux postes de président et vice-président de la Fédération avec 224 voix recueillies, contre 174 voix exprimées en faveur du binôme concurrent composé de Youssef El Alaoui (vice-président sortant de l'APEBI) et de Abdellatif Tarhine (directeur général de Netopia et expert en e-gov et réglementation).

Amine Zarouk prend ainsi les rênes d'une Fédération en pleine expansion. Forte de 224 sociétés adhérentes et dont les start-ups constituent 17%, l'APEBI a attiré 89 nouveaux membres durant les 4 dernières années. Interlocuteur de poids de la communauté IT auprès des institutions nationales, l'APEBI a été partie prenante, sous le mandat de Mme Karkri-Belkeziz, dans plusieurs chantiers structurants.

La Fédération a ainsi organisé, en avril 2019, les premières Assises de la Start-up où un certains nombres de recommandations en faveur de ces entités ont été prises en compte dans la Charte de l'Investissement. L'Apebi a également contribué à faire face ç la problématique de la rareté des compétences dans les technologies de l'Information au Maroc, à travers le lancement de 3 chantiers : Le CQP (certificat de qualification professionnelle), établi en partenariat avec l'ANAPEC, qui offre une formation de 9 mois, le projet Enable avec le gouvernement belge qui permet à 30% de ces jeunes d'acquérir une expérience professionnelle en Belgique, et enfin un projet de formation-emploi avec le GIZ (agence de coopération internationale allemande). 

L'APEBI a également initié l'Africa IT Expo (AITEX), l'événement continental phare des nouvelles technologies dont l'édition 2019 a accueilli 1600 participants et 60 experts issus de 20 pays. De même, la Fédération a signé deux conventions dans le secteur de l'Offshoring, avec le GIMAS (Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales) et avec l'AMICA (Association Marocaine pour l'Industrie et le Commerce de l'Automobile) car "l'Industrie 4.0 va devenir incontournable, et il y a une convergence entre les technologies de l'information et entre l'industrie", a expliqué Mme Karkri-Belkeziz à 2M.ma en passant en revue le bilan de son mandat. 

Ces réalisations et autres, M. Zarouk et et M. Alaoui comptent les consolider, mais également apporter une nouvelle dynamique à l'action de l'APEBI. "On est aujourd'hui à l'aube de la création d'un nouveau modèle de développement, un modèle qui porte les espoirs de la jeunesse, et où le numérique et le digital doivent jouer un rôle important", a exprimé M. Alaoui a 2M.ma. Le nouveau tandem envisage ainsi d'entamer son mandat 2020-2022 par deux chantiers prioritaires : la mise en place d'un observatoire des données TIC et le lancement d'un institut de formation dans les métiers du digital. 

Les contenus liés

Les articles à la une