Plus de résultats
En ce moment
Renault annonce une chute de 37% de son bénéfice net en 2018
Economie

Renault annonce une chute de 37% de son bénéfice net en 2018

2M.ma/AFP2M.ma/AFP

Renault a annoncé une chute de 37% de son bénéfice net en 2018 à 3,3 milliards d'euros, en raison d'une moindre contribution de son partenaire japonais Nissan.
Mais, dans un marché automobile mondial qui s'est brutalement détérioré durant les derniers mois de 2018, les investisseurs ont préféré retenir le maintien d'une rentabilité opérationnelle solide, à 6,3% des revenus (plus représentative de la santé de l'activité) et la confirmation d'objectifs ambitieux. L'action Renault progressait de 2,5% vers 11H30.

La contribution de Nissan, détenu à 43% par le constructeur français, a baissé de près de moitié l'an dernier, à 1,51 milliard d'euros, essentiellement à cause de la disparition d'éléments exceptionnels qui avaient gonflé les profits du partenaire nippon en 2017, notamment les baisses d'impôts pour les entreprises votées aux Etats-Unis.

Mais « Renault a maintenu en 2018 une performance élevée malgré une détérioration de son environnement », avait affirméThierry Bolloré, nommé directeur général exécutif fin janvier.

Très attendu, il avait présenté pour la première fois les résultats annuels du groupe, après avoir pris la succession de Carlos Ghosn, démissionnaire du fait de ses mises en examen au Japon pour des malversations et abus de biens sociaux.

Bolloré a rassuré sur les ambitions de Renault, tout en énumérant les vents contraires subis en 2018: effondrement des marchés en Argentine et en Turquie, arrêt des activités en Iran à cause des sanctions américaines, hausse des matières premières, chute de plusieurs devises de pays émergents, et difficultés d'adaptation aux nouvelles normes d'homologation en Europe plus exigeantes sur les émissions polluantes...

« Nous confirmons les objectifs de notre plan stratégique », avait-t-il lancé lors d'une conférence de presse. Renault table sur des ventes mondiales à 5 millions de véhicules, un chiffre d'affaires supérieur à 70 milliards d'euros et plus de 7% de marge opérationnelle à l'horizon 2022.

Le groupe au losange (qui inclut Dacia, Lada, Samsung Motors, Alpine, et les utilitaires vendus en Chine sous les marques Jinbei et Huasong) se montre cependant plus prudent que l'an dernier sur ses objectifs annuels.

Pour 2019, Renault « vise une marge opérationnelle du groupe de l'ordre de 6% ». Il prévoit cependant "un chiffre d'affaires en hausse à taux de change et périmètre constants" dans un marché mondial qui devrait stagner.
 

Les contenus liés

Les articles à la une